Les Calédoniens dégustent la galette des rois ce dimanche

société nouméa
61cffb2b976c9_nea-galette-des-rois-1.jpg
Les galettes des rois représentent 30% à 40% du chiffre d'affaires de janvier des boulangeries. ©Charlotte Mannevy / NC la 1ère
La galette des rois doit-elle être mangée le 6 janvier, jour des rois, ou ce dimanche puisque c’est celui de l’épiphanie ? Le débat fait rage chez les puristes, mais pas chez les boulangers-pâtissiers qui la proposent, déjà depuis plusieurs jours. Et les Calédoniens sont au rendez-vous.

Les agapes du réveillon du 31 décembre, voire celles du 1er janvier pour les plus endurants, sont à peine passées qu’il faut déjà se remettre à table. La tradition veut en effet que l’on mange la galette des rois le deuxième dimanche après Noël, ce dimanche 2 janvier, donc.

Pas de problème pour Philippe, prêt à donner de sa personne pour le respect des traditions. "C'est un peu la tradition. Il faut un peu respecter cette tradition et puis c'est tellement bon qu'on ne peut pas résister. Ce n'est pas grave, on fera du sport plus tard", s'en amuse ce Nouméen.

Toujours un franc succès

La galette, c’est aussi une histoire d’amour. Gilbert est un artisan reconnu pour la qualité de ses foies gras. Mais, samedi 1er janvier, il a ouvert pour une vente particulière, bien loin de son domaine habituelle. "Je suis tout seul, je m'ennuie, donc quitte à s'ennuyer, autant ouvrir. Je me suis amusé à faire des galettes comme je les aime, c'est-à-dire avec beaucoup de frangipane. Si on fait quelque chose que l'on n'aime pas, c'est difficile de faire plaisir aux autres", assure ce gourmet.

Je me suis amusé à faire des galettes comme je les aime, c'est-à-dire avec beaucoup de frangipane.

Gildas, de Nouméa Gourmet

Avec beaucoup de frangipane, aux fruits voire au chocolat et à la banane, la galette rencontre toujours un franc succès. Une aubaine pour ce boulanger, alors que débute la saison creuse. "Il y a plusieurs personnes qui en prennent souvent deux voire trois, parce qu'il la mange en famille. C'est vraiment un gros gros succès. Ce qui nous permet aussi, puisque le mois de janvier est souvent un mois creux, avant la rentrée des classes, de pouvoir vraiment faire venir les gens et partager cela",  commente cet artisan.

Pas de panique si vous n’avez pas encore acheté la vôtre, la galette des rois est en général commercialisée jusqu’au 15 janvier.

Ecoutez le reportage de Charlotte Mannevy : 

Les Calédoniens toujours adeptes de la galette des rois

Regardez également le reportage de Sheïma Riahi et Christian Favennec :

©nouvellecaledonie