Menacé de fermeture, le collège Baudoux reste ouvert pour le moment

éducation nouméa
Le collège Baudoux comptait 500 élèves à la rentrée 2022
Le collège Baudoux, situé pointe de l'Artillerie, comptait 500 élèves à la rentrée 2022. ©Coralie Cochin / NC la 1ère
Le collège Baudoux, établissement emblématique de Nouméa, continuera d’accueillir les élèves. C'est en tout cas la volonté de la province Sud. Son avenir dépend toutefois du résultat d’études techniques.

L’annonce est tombée jeudi dernier sur Pronote, le logiciel de gestion de la vie scolaire. Les élèves du collège Georges-Baudoux pourront continuer à fréquenter leur établissement. La province Sud affiche ainsi sa volonté de le maintenir ouvert. "Il y a beaucoup de places disponibles dans nos collèges de l’agglomération mais, avec le vice-rectorat et Isabelle Champmoreau [membre du gouvernement en charge de l'enseignement], on considère que ça nous permet d’avoir des collèges moins denses et de meilleures conditions de travail pour nos élèves", fait savoir Gil Brial, deuxième vice-président de la province Sud, en charge de l’éducation.

Menacé de fermeture pour les prochaines rentrées scolaires, le collège Baudoux restera donc ouvert pour le moment. Des travaux de consolidation du mur doivent être effectués. Mais son sort à plus long terme n’est pas scellé. "La condition du maintien de l’ouverture du collège, c’est la capacité technique à réaliser ces travaux qui seront longs dans le temps avec les élèves qui fréquentent le collège", explique Gil Brial. Sans compter que ce chantier, qui nécessitera d’ailleurs des études complémentaires, s’annonce très coûteux. 

"On a besoin de visibilité "

Si l’établissement était dans le viseur de la province Sud, c’est parce qu’une étude de la Secal montre que les collèges de Nouméa se vident. Et ce, à cause du vieillissement de la population et du départ de familles dans les communes voisines. 

De son côté, l’association des parents d’élèves se sent soulagée par cette nouvelle. "C’est un collège de proximité qui correspond à notre façon de vivre et à ce qu’on recherche. Par conséquent, c’était important pour nous de le maintenir dans les années à venir", indique Carole Bernard, secrétaire adjointe de l’APE du collège. Pour autant, la structure aimerait pouvoir se projeter à plus long terme pour mener à bien des initiatives. "On est engagé sur un projet de revégétalisation de la cour qui prévoit des investissements assez importants. On a besoin de visibilité parce que si ce collège doit fermer, on ne va pas engager de frais", précise-t-elle.