nouvelle calédonie
info locale

Nouméa : un conseil municipal très attendu sur le PUD !

NOUMEA PUD
Le conseil municipal examine ce mardi soir le nouveau PUD (plan d'urbanisme directeur) de la ville de Nouméa.Un PUD qui a mis 10 ans pour voir le jour.Objectif:moderniser la ville pour la rendre plus performante mais aussi plus agréable à ses habitants. Exemple avec le quartier de Ducos.
La zone industrielle de Ducos a déjà bien changé en l’espace de 20 ans. De plus en plus de commerces ont fleuri, comme c'est le cas avec Ducos Centre. Le Plan d’Urbanisme Directeur de la ville de Nouméa veut y préserver la place de l’artisanat et de l’industrie. Mais déjà 7 entreprises sur 10 travaillent dans le secteur tertiaire.
"Il faut savoir que la plupart des entreprises qui sont installés à Ducos sont satisfaits de la proximité des restaurants, commerces et autres services" selon  Martine LAGNEAU. Pour la co-présidente de la Fédération des Industries de Nouvelle-Calédonie (FINC) , " cette mixité qui existe aujourd’hui satisfait tout le monde". Et de penser "qu’il faut que les services publics accompagnent certaines industries lourdes, qui peuvent provoquer des nuisances , à se déplacer au dehors des zones d’habitations."
 
Depuis 2003, les services de l’urbanisme de la ville de Nouméa travaillent sur le PUD et ,le 12 mars dernier, le comité d’études a rendu un avis favorable. Il aura donc fallu 10 ans pour enfin parvenir à un plan d’urbanisme finalisé.
Pour Gaby Briault , adjoint au maire en charge de l’urbanisme, il y a des réformes importantes. "Cela a nécessité des mois et des mois de discussions, de renégociations. Il a fallu deux enquêtes administratives avant d’arriver à l’enquête publique. Cela a pris beaucoup de temps mais ,aujourd’hui, nous arrivons à un PUD qui a reçu un avis favorable du comité d’études de la province sud. Et je crois que beaucoup de choses se sont apaisées."
 
5 grandes lignes se dégagent pour ce nouveau plan d’urbanisme  dont  la densification du centre ville, la création de cœur de quartier et surtout  la sanctuarisation de la mangrove et de la forêt sèche.

Brigitte WHAAP (avec GLB)
Publicité