publicité

Opération découverte réussie à Magenta

Avant l’ouverture payante au public le 14 janvier prochain, le centre aquatique de Magenta a lancé sa première phase de découverte gratuite. Ce mercredi, 300 Nouméens inscrits via internet ont testé les installations de ce parc unique en Nouvelle-Calédonie. 

Difficile de dompter la vague au centre aquatique de Magenta © NC la 1ere/Nicolas Fasquel
© NC la 1ere/Nicolas Fasquel Difficile de dompter la vague au centre aquatique de Magenta
  • Par Loreleï Aubry et Nicolas Fasquel (VB,MC)
  • Publié le , mis à jour le

Petite incompréhension

Quelques uns sont venus, puis repartis déçus. Si le tout nouveau complexe de loisirs aquatiques ouvrait bien ses portes gracieusement aujourd'hui, comme il le fera jusqu'au 1er janvier prochain, c'est pour un public ciblé. Celui qui s'est inscrit sur le site internet de la mairie de Nouméa. Pour les autres, il faudra attendre la deuxième phase de découverte gratuite des installations, prévue du 2 au 13 janvier prochain, sans inscription. L'ouverture officielle payante, elle, est fixée au 14.  
 

Impatience

L'attente et l'impatience sont en tout cas déjà là, et pour cette première journée, le centre aquatique de Magenta a fait le plein avec 300 entrées sur 300 possibles. L'ancienne reine des bassins, Diane Bui-Duyet, adjointe au maire en charge de la jeunesse et des sports, et Alan Boufenèche, directeur de la vie citoyenne, éducative et sportive, accueillaient les visiteurs à l'entrée.
Arnaud est responsable de l'accueil au CAM. © M.C
© M.C Arnaud est responsable de l'accueil au CAM.
Après avoir franchi le portique de sécurité, place pour eux aux attractions étendues sur près de huit hectares. Point central du parc, la vague artificielle reproduite grâce à des ondes sous marines soulevant l’eau. Un véritable bijou de technologie réglable selon ses usagers et dont la puissance du flux varie de 15 à 60 km/h.
 

Surf en mode plat ou incliné

« La vague statique fonctionne de deux manières », explique Mathieu Gonzalez, responsable du centre aquatique. « En mode à plat avec le palonnier. C'est du sport tracté, comme le wakesurf ou le wakeboard avec les bateaux. Après, vous avez le mode incliné où l'on est plus en mode surf, porté par l’eau. Il n’y a pas de palonnier et c’est vraiment le flux qui pousse vers le haut et là on peut sentir les sensations de glisse. »
Mathieu Gonzalez (à droite) encadre l'activité de la vague statique et en régule le flux. © M.C
© M.C Mathieu Gonzalez (à droite) encadre l'activité de la vague statique et en régule le flux.
 

Pas facile de dompter la vague

Les sensations sont proches de celles procurées par le skateboard ou en snowboard, où la planche reste très en surface. Pour les surfeurs en herbe, une initiation avec le moniteur s’impose. Premières impressions de la vague statique ? « C’est super bien », s'exclame une jeune adolescente.  Qu’est ce qui est difficile ? « De rester en place, debout », avoue t-elle.
Manifestement, pas facile de dompter la vague, de surcroît lorsque le temps vous est compté. Pour cette session d’adrénaline, il faudra débourser 800 francs pour trente minutes de glisse, et le réserver 24 heures à l'avance. Il sera aussi possible de privatiser cette attraction pour un groupe de 12 personnes au maximum, une durée d'une heure, et un tarif de 36 000 francs.
 
Les jeunes s'en sont donné à coeur joie, hier lors de l'ouverture du centre aquatique de Magenta.
Les jeunes s'en sont donné à coeur joie, hier lors de l'ouverture du centre aquatique de Magenta.
Clélia teste la vague statique © M.C
© M.C Clélia teste la vague statique
 

« C'est un très beau projet »

A côté, les familles s’adonnent aux joies du bassin balnéo, du pentaglisse ou encore de la pataugeoire. Un moment de délassement savouré après deux ans d’attente. « C’est super de venir et de voir un projet qui se concrétise », confie la maman de Morgane. « C’est vraiment génial. Mon fils s’est vraiment amusé dans la lagune de jeux, c’est très bien, c’est un très beau projet. »
 

"Je pense que c'est un espace familial, qui convient à tout le monde. Ceux qui ne savent pas nager, qui débutent, où sont plus à la recherche de sensations plus fortes. Je lui souhaite longue vie." Nathalie, qui a découvert le CAM. 

 
En haut des escalier, le toboggan. En bas, d'autres espaces ludiques. Au fond, un bassin de 25 mètres. © M.C
© M.C En haut des escalier, le toboggan. En bas, d'autres espaces ludiques. Au fond, un bassin de 25 mètres.
L'espace ludique avec des jets d'eau pour les plus petits. © M.C
© M.C L'espace ludique avec des jets d'eau pour les plus petits.
 

400 nageurs par jour attendus

Les tarifs journaliers à prévoir, à compter du 14 janvier prochain et l'ouverture officielle, seront de 300 francs par enfant et 450 francs par adulte. Pour profiter du toboggan et du pentaglisse pendant 50 minutes, les usagers du centre aquatique devront payer 600 francs supplémentaires. Des cours d'aquagym, d'aquabike et de bébé-nageurs seront proposés. La capacité d'accueil montera à 400 nageurs par jour. Le CAM rappelle l'obligation de porter maillot et bonnet de bain pour profiter des installations.

Sur le même thème

  • loisirs

    A Dumbéa, la Rainbow race bat un record de participation

    Ils ont parcouru cinq kilomètres dans Koutio et ça les a rendus rouges, jaunes, bleus ou multicolores... Samedi après-midi, plus de 4500 petits et grands ont rallié la Rainbow race organisée à Dumbéa par l'association Fit Energy. Un grand moment de poudre, de fête et aussi de sport !

  • loisirs

    A Lifou, l’îlot Loisirs va remballer sa bouée tractée

    Il aura accueilli 1200 enfants, venus des 33 tribus de Lifou: après un été mémorable, le centre d'activités L’îlot Loisirs se termine ce jeudi, à Qanono. Mais rendez-vous est déjà donné l’année prochaine. 

  • loisirs

    Nouméa plage fait son retour

    La huitième édition de Nouméa plage animera un bout de l'Anse-Vata du mardi au samedi, jusqu'au 7 février. L'an dernier, la mairie a décompté plus de 7500 participants. Guide pratique pour accéder aux nombreuses activités, toujours gratuites, de cette année.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play