Pollution d'origine bactérienne sur le plan d'eau de l’Anse-Vata

pollution nouméa
Pollution E coli à l'Anse-Vata, 24 novembre 2020
©Françoise Tromeur / NC la 1ere
La baignade et les activités nautiques interdites, à l'Anse-Vata. Le drapeau rouge est hissé, ce mardi, sur l'emblématique plage de Nouméa. En cause : «des taux en Escherichia coli élevés et un risque sanitaire avéré».
Ciel bleu. Beau soleil. Du vent, mais pas trop... Il fait un temps superbe, à l’Anse-Vata. Sauf que le drapeau rouge est hissé, ce mardi. Et que la baignade comme les activités nautiques sont interdites jusqu’à nouvel ordre entre l’arroyo et le Rocher à la voile.
 

«Risque sanitaire avéré»

L’arrêté municipal affiché sur site dans l’après-midi explique les raisons de cette décision : «les résultats bactériologiques du contrôle de la qualité des eaux de baignade de la plage de l’anse Vata constatés le 24 novembre 2020 montrent des taux en Escherichia coli élevés et un risque sanitaire avéré».
 

Analyses 

Les analyses effectuées lundi matin révèlaient en effet une quantité d’E. coli de 15 531 unités par 100 millilitres au point de prélèvement situé face au milieu de plage. Et de 2603/100 ml à hauteur de la Communauté du Pacifique. A ces deux endroits, les taux d’entérocoques intestinaux étaient respectivement de 8164 et 504.
Résultats d'analyse ici :
Eléments de compréhension là : 

Episodes récurrents

Il s'agit d'indicateurs microbiologiques utilisés pour mesurer les niveaux de pollution bactérienne, et plus précisément d'origine fécale. Dans l’attente d’explications et du retour à la normale, rappelons que de telles pollutions se sont avérées récurrentes au fil des ans, sur les baies de Nouméa. Les précédents épisodes coïncidaient avec un épisode pluvieux et le déversement d’eaux usées dans la mer.