Recrutement, prévention et récolte de fonds au programme des portes ouvertes de la SNSM

sécurité nouméa
Journée portes ouvertes à la SNSM de Nouméa.
Journée portes ouvertes à la SNSM de Nouméa. ©Lizzie Carboni / NC la 1ère
A l’occasion de la Journée mondiale des sauveteurs en mer, la station SNSM de Nouméa ouvre ses portes au public pour la journée. Au programme : visite de la vedette maritime, initiation aux gestes de premier secours et récolte de dons.

Ils sont en première ligne des secours en mer, et partent à la demande du MRCC à la recherche de marins disparus, de bateaux échoués ou toute personne en difficulté en mer.

Et pour leurs journées ports ouvertes, les 35 bénévoles misent sur la sensibilisation du public. "Il y a très peu de gens qui sont inconscients, mais les imprudences, ça arrive toujours, souligne Philippe Boudet, patron titulaire. On est à 26 interventions depuis le début de l’année, donc on profite de ces portes ouvertes pour informer le public sur la sécurité nautique."

70 interventions par an

Un public qui se prête au jeu et profite de l’occasion pour s’initier aux gestes qui sauvent, entre deux achats auprès du stand, où sacs, tee-shirts et autres porte-clefs aux couleurs de la SNSM sont vendus par d’autres bénévoles. Car, l’association compte sur les dons pour assurer ses missions : "40% de notre fonctionnement provient de subventions, mais il faut trouver les 60% restant pour payer le gasoil, l’entretien du matériel, etc", détaille Philippe Boudet.

La SNSM, qui dispose également d’une station à Thio et d’une autre à Boulouparis, est également toujours en recherche de bénévoles : "On fait un recrutement deux fois par an, précise Philippe Boudet. On peut s’inscrire en passant sur le site de la SNSM en indiquant ses compétences et ses motivations. Ce qu’on demande à la base, c’est un permis côtier et le PSC1(certificat de Premiers secours civils de niveau 1). "