Diabète : un salon pour traquer un tueur silencieux

diabète
salon diabète Païta
©Alix Madec
C’est la maladie chronique la plus répandue parmi les Calédoniens. Le diabète concerne près de 15 000 personnes sans compter les malades qui s’ignorent. D’où l’importance des journées de sensibilisation comme celle qui se tenait samedi à Païta.
Le dock socio-culturel de Païta accueillait samedi le salon du diabète. Une manifestation qui rassemblait professionnels de santé, médecins spécialisés et associations, afin de proposer des tests de dépistage et de sensibiliser le public sur la première maladie chronique du territoire.
 

Deux cas de diabète diagnostiqués chaque jour

Cette année, un accent particulier a été mis sur le diabète gestationnel. Une sorte de « pré-diabète de type 2 », qui « se déclare au début du 3e trimestre par un excès de sucre dans le sang, indique le docteur Dominique Mégraou de l’agence sanitaire et sociale. Il entraîne un risque de complications pour la mère comme pour l’enfant ». Loin d’être anecdotique, cette pathologie intervient dans une grossesse sur dix.

Dominique Mégraoua avec Alix Madec : 

Dr Megraoua - diabète gestationnel


Depuis une vingtaine d’années, le diabète est devenu un fléau au développement exponentiel. Le nombre de malades a été multiplié par cinq en vingt ans et deux nouveaux cas de diabète sont recensés chaque jour sur le Caillou. Or, le diabète est une maladie qui a des conséquences graves : problèmes cardiaques, maladies oculaires pouvant aller jusqu'à la cécité, ulcérations entraînant parfois des amputations et maladies rénales. Ainsi, 47% des personnes dyalisées sont aussi diabétiques.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live