Quand la course de pneus fait retomber en enfance

insolite païta
Course de pneus, à la villa-musée de Païta, 18 juillet 2021
©Alix Madec / NC la 1ere
Cette fois était la bonne. La course de pneus a pu avoir lieu ce dimanche, à la villa-musée de Païta. Dans le cadre de la journée organisée par l’association Témoignage d’un passé, une vingtaine de concurrents ont fait revivre ce souvenir d’enfance pour de nombreux Calédoniens.

De nombreux Calédoniens s’en rappellent. Pour jouer à la course de pneus, il fallait trouver deux solides bâtons, dégoter un pneu, en savonner l’intérieur… Et go! C'est ce qu'ont fait petits et grands, ce dimanche 18 juillet, à Païta, sur le terrain de la villa-musée. 

En milieu de matinée, l'association Témoignage du passé avait enregistré onze inscrits chez les adultes et treize chez les enfants. Au programme, deux courses. L'une de deux kilomètres, chronométrée, pour les plus grands. L’autre, de 800 mètres, pour les enfants. 

Alix Madec a capté l'ambiance :

 

Oui à la transmission des savoirs et pratiques d’antan : les jeux en font partie !

Association Témoignage d'un passé

 

"C'est toute mon enfance"

De quoi faire naître un brin de nostalgie chez les spectateurs qui ont connu ça en leur temps. Comme Bernard Berger, invité de l’événement. "C’est toute mon enfance", sourit le papa de Tonton Marcel, qui a immortalisé la course de pneus dans sa Brousse en folie. "C’était un jeu qui n’était pas cher. A cette époque-là, dans les années soixante, on ne recevait pas grand’chose pour Noël, l’anniversaire… C’était une chemise et un livre, ou un jouet, point. Donc il fallait trouver des jeux." 

Course de pneus, dessin de Dédé, Brousse en folie, villa-musée de Païta
Les personnages de la Brousse en folie ont immortalisé la course de pneus. ©Alix Madec / NC la 1ere

 

"L’odeur de la lessive"

"Ce qui était pas mal, continue-t-il, c’est qu'on trouvait des pneus partout, surtout en Brousse. Les bâtons, c’était plus compliqué, il fallait trouver des bois qui ne cassaient pas. Ensuite, il fallait trouver un peu d’eau. On piquait la lessive à la grand-mère ou à la tante pour que ça glisse, le pneu, à l’intérieur." 

Sur la page Facebook de NC la 1ere où nous avons publié la petite vidéo de course, d'autres internautes conseillent le savon, ou l'aloe vera. Voilà un souvenir qui semble en tout cas bien partagé. "Ça me rappelle trop mon enfance, dans le quartier du cimetière à Païta", écrit l'un. D'autres se rappellent y avoir joué "sous la pluie" et "même dans la boue". 

Ça rappelle notre enfance, on n'avait pas de smartphone, mais on rigolait bien.

Un internaute

 

La course de pneus n'était pas la seule animation du jour, à Gadji. Un petit marché alternatif était également proposé. 

Voyez aussi le reportage de Laura Schintu :