Willy Gatuhau à la tête de la mairie de Païta

élections païta
Gatuhau Païta élu maire 4 juillet 2020
©Bernard Lassauce
Il est le premier maire d’origine wallisienne et futunienne à être élu. Willy Gatuhau, qui a succédé à Harold Martin après sa démission en février 2019, vient d’être conforté par 32 voix et 3 bulletins blancs. Il sera entouré de 34 conseillers. 
« La véritable richesse et la force d’attraction de la commune de Païta : ce sont ses habitants. Ils méritent la droiture et le respect de la parole donnée », a assuré le nouvel édile de la commune, Willy Gatuhau ce samedi matin. Pour le conseil municipal, ce sont près de deux-cent personnes qui se sont déplacées au sein de la mairie. Parmi les invités, Harold Martin, ex-édile de la commune et Sonia Backès, présidente de la province Sud.

Le maire sortant, successeur d’Harold Martin s’était maintenu au second tour des élections municipales, avec 49,9% des suffrages. La tête de liste de «Païta en confiance», terminait alors loin devant ses adversaires, avec 3 987 voix. Il était soutenu par une partie de l’Avenir en confiance et par le candidat Générations NC Nicolas Fijalkowski. Ce samedi matin à l'occasion du conseil municipal, le maire sortant a obtenu 32 voix. Il sera entouré de 34 conseillers et de 10 adjoints.

La quatrième commune du pays, celle qui affiche le plus fort taux de croissance, reste donc dans le giron de l’équipe qui la dirige depuis 1995.
 

Pas d'alliances

Païta Gatuhau
©Bernard Lassauce
L'élu a rappelé qu'entre les deux tours des élections municipales, sa liste «païta en confiance», a progressée dans les 19 bureaux de votes que compte la commune. Ajoutant qu'il n'avait pas eu besoin de « brader son honneur, pour s'assurer un succès sans péril ».

Willy Gatuhau a également tenu à évoquer son prédécesseur en sa présence.
 

Avec Harold Martin, nous avons un point commun : nous sommes tous les deux Calédoniens. Lui d’origine anglo-saxonne et moi d’origine wallisienne et futunienne. Désormais, notre autre point commun, c’est d’avoir été portés très largement, à la mairie de Païta, malgré l’opposition de notre famille politique. Même si je prends acte du vote de ce jour. Ce matin, le rassemblement à Païta il est là, avec moi.


Crise sanitaire

Le désormais premier édile a également tenu à revenir sur la crise économique et sanitaire sans précédent, à laquelle son équipe a été confrontée.
 

En 16 mois, avec une équipe resserrée, confrontée à une violente crise économique, puis a une crise sanitaire sans précédent, nous sommes allés plus vite et plus loin, qu’au cours des quatre premières années de mandat. Routes, marché municipal, équipements publics, formation des personnels, police municipale, création de la direction des incendies et de secours… Païta s’est relancée, après des années de privation et de punition politique - Willy Gatuhau, maire de Païta.


Nouvelle ère

Autre projet sur la commune : ouvrir l’accès aux nouvelles technologies pour les administrés, celles « qui protègent, rapprochent et facilitent l’accès aux services publics ». Il a également souhaité aborder la relance dans les prochaines semaines, de l’élaboration du plan d’urbanisme directeur avec le soutien de la province Sud, décrochant un sourire à sa présidente Sonia Backès, présente dans l'assemblée.
 

Les 10 adjoints 

  • 1er adjoint : Mme Maryline Courtot épouse D'Arcangelo
  • 2e adjoint : Mr Marcel Païta
  • 3e adjoint : Mme Jessica Nativel épouse Depardon
  • 4e adjoint : Mr Michel Teugasiale
  • 5e adjoint : Mme Lusia Falelavaki épouse Thomert
  • 6e adjoint : Mr Jean Kromopawiro
  • 7e adjoint : Mme Vaisioa Puleoto épouse Lagikula
  • 8e adjoint : Mr Henri Hellouin
  • 9e adjoint : Mme Sylviana Gervolino
  • 10e adjoint : Mr André Guerry
Le reportage de Bernard Lassauce et Carawiane Carawiane :
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live