La pression monte à la mine de Goro

nickel yate
Blocage Vale
©Erick Dufour
Le blocage se poursuit à la mine de Goro, où depuis lundi les habitants bloquent l'accès. Les manifestants réclament la tenue d’une réunion entre la direction de Vale et la SAS Goro Mines sur les contrats de sous-traitance.
[MISE A JOUR AVEC SUJET TELE]

Blocage de la mine, mais aussi lundi de l'accès à l'usine et mardi de la base vie : les manifestants mobilisés à Yaté entendent obtenir des réponses de la direction. Les sous-traitants réunis au sein de la SAS Goromines assurent avoir envoyé plusieurs courriers à la direction de Vale, restés sans réponse. Dans un communiqué publié lundi soir, la direction de Vale a réagi demandant à la SAS de mettre fin à son action, faute de quoi des actions en justice ont été engagées. « Le temps où il suffisait de bloquer pour être reçu et obtenir des contrats est révolu », peut-on lire dans le texte.
 

Dialogue difficile

Le dialogue entre le géant minier et le groupement d'entrepreneurs est difficle. En juin dernier, le pdg de Vale NC n'avait pas hésité à remettre en cause la gouvernance de la SAS, assurant être prêt à remettre en cause l'ensemble des contrats de sous-traitance. 
Des contrats qui représentent chaque année, 1,3 milliard de francs CFP.

Le reportage, mercredi, d'Erik Dufour et Nicolas Fasquel :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live