nouvelle calédonie
info locale

Sarraméa et Bourail n'ont pas encore retrouvé leurs pouvoirs budgétaires

politique bourail
Election à Sarraméa, listes affichées devant mairie, 2018
Sarraméa a recouvré son maire, le conseil municipal de Bourail doit désigner le sien vendredi. ©R.S.
Après les municipales partielles, aussi bien Sarraméa que Bourail ont de nouveau un conseil municipal. Par contre, aucune des deux communes n'a récupéré ses pouvoirs budgétaires, suspendus après la chute de l'un et l'autre exécutifs. Mais ce serait imminent.
Les démissions survenues au sein des conseil municipaux de Bourail et Sarraméa n’avaient pas permis à ces deux communes d’adopter leur budget 2018 dans les délais, c’est-dire avant le 31 mars. Conséquence: une mise sous tutelle, et un retour aux urnes pour renouveler les conseils municipaux.

Dépenses de fonctionnement et opérations en cours

Saisie par le haut-commissariat, la Chambre territoriale des comptes a examiné, le 24 mai, les projets de budget de l'une et l'autre commune. La CTC a procédé à des corrections, avec des ajustements à la marge sur la partie «investissement». N’ont été retenus que les crédits nécessaires aux opérations en cours, ainsi que les dépenses permettant d’assurer le fonctionnement normal des services de la collectivité.

Arrêtés attendus

Les avis de la chambre étant formulés, reste au haut-commissaire à prendre des arrêté pour régler et rendre exécutoires les budgets concernés. Des arrêtés qui devraient être rendus cette semaine. Les communes retrouveront leur prérogatives en termes budgétaires, pour assurer la continuité du service public. Et les nouveaux exécutifs pourront envisager un budget modificatif.
Publicité