Disparition d'Edmond Kawa, ancien élu de Sarraméa

disparition sarraméa
Edmond Kawa ancien conseiller communal de Sarraméa
Edmond Kawa dans un reportage sur la FCCI. ©NC la 1ere
La mairie de Sarraméa sera fermée ce mercredi, tout comme le parc des Grandes fougères. Une façon de rendre hommage à un habitant qui a œuvré pour la commune, l'ancien conseiller municipal Edmond Kawa décédé lundi à Dumbéa..
Edmond Kawa s'est éteint lundi matin au médipôle, des suites d'une longue maladie. Il allait sur ses 76 ans. Il y a quelques mois encore, l'homme faisait partie du conseil d'administration au sein du syndicat mixte des Grandes fougères, au titre de la mairie.
 

Membre de la FCCI

Il s'était en effet investi en politique. Edmond Kawa fut membre de la FCCI, la Fédération des comités de coordination indépendantistes, compagnon de route de Léopold Jorédié dans le cabinet duquel il a travaillé à la province Nord. En 2008, il se présentait aux municipales et était élu conseiller communal de Sarraméa. Même chose en 2014, sur la liste «Entente communale» de l'actuel maire Alexandre Nemebreux. Fatigué, il a démissionné de son mandat en 2018.
 

Producteur de fleurs

Edmond Kawa a publié un conte en langue tîrî de sa région, intitulé Les Aigles Meïo. Durant plusieurs années, ce professeur en maçonnerie de formation a cultivé des héliconias, qui étaient vendus à des enseignes de fleuristes. Il laisse huit enfants (cinq filles et trois garçons), dont deux siègent au conseil municipal, une dizaine de petits-enfants et trois arrière-petits-enfants.
 

Obsèques

Le septuagénaire, dont la dépouille a été transférée à Sarraméa mardi après-midi, sera enterré ce mercredi à Petit-Couli. La mairie comme le parc des Grandes-Fougères resteront fermés toute la journée.