publicité

Deux ans ferme pour le cambrioleur de la brigade de Thio

Le tribunal de Nouméa a condamné à deux ans de prison un jeune homme jugé pour introduction et vol à la gendarmerie de Thio, en décembre 2016. Il avait notamment dérobé l'arme de service d'un gendarme. 

Photo d'illustration. © NC 1ère
© NC 1ère Photo d'illustration.
  • Jeannette Peteisi (F.T.)
  • Publié le
Le 23 décembre 2016, dans la nuit, le prévenu s’introduit avec un complice dans la gendarmerie de Thio. Il est sous l’effet de l’alcool et du cannabis. Après avoir escaladé tel un chat les grilles qui entourent la brigade, il vole dans un logement une arme de service, trente cartouches et un bâton de protection. 
 
Vue aérienne du village de Thio.
Vue aérienne du village de Thio.
 

Le propriétaire de l'arme avait été sanctionné

Ce vendredi matin, maître Nathalie Lepape, avocate de la partie civile, a parlé de vol prémédité. Lors des faits, le détenu avait déjà écopé de sept condamnations pour des cambriolages. Dans cette affaire, le gendarme à qui il avait volé l’arme de service et les différentes munitions a été sanctionné par vingt jours d’arrêt. Son avancement de carrière a également été bloqué durant quatre ans. Le jeune cambrioleur, aujourd’hui âgé de vingt ans, a été condamné à deux années de prison ferme. 

Sur le même thème

  • justice

    Huit mois avec sursis requis contre Paul Néaoutyine pour favoritisme

    Le président de la province Nord comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Nouméa pour délit de favoritisme, en compagnie de trois autres prévenus. Il lui est reproché de ne pas avoir lancé d’appel d’offres dans un marché de transport d’enfants handicapés. Délibéré le 29 octobre. 

  • justice

    L’affaire des taxi-boats sera jugée en décembre

    L’exploitant de l’île aux Canards et le pilote d’un des deux navires comparaîtront le 17 décembre en correctionnelle pour homicides et blessures involontaires. Dans la nuit du 7 au 8 avril 2017, la collision de deux navettes entre l’îlot et l’anse Vata avait fait trois morts. 

  • justice

    Un logo calédonien pour la cour d'appel de Nouméa

    A l'instar de Rennes ou Bordeaux, la cour d'appel de Nouméa adoptera un logo particulier aux côtés de Marianne, le symbole de la République. Le projet a été confié à des élèves du lycée Jules Garnier. Projet réalisé sous forme de concours dont le lauréat était désigné la semaine dernière.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play