nouvelle calédonie
info locale

Une éclaircie dans le blocage des mines SLN à Thio

social thio
L'accès à la mine du Plateau, notamment bloquée par des branchages, 6 février 2020
L'accès à la mine du Plateau, notamment bloquée par des branchages. ©Brigitte Whaap / NC la 1ere
L'accès aux centres miniers de la SLN à Thio rouvert à partir de lundi, c'est l'annonce faite ce jeudi soir par les employés qui les bloquent depuis le 17 janvier, afin de signifier leur refus du travail le dimanche. Un «geste» pour accompagner une démarche de médiation.
Après avoir rencontré les coutumiers de Thio, ce jeudi après-midi, à la maison commune de Nepou, les travailleurs qui bloquent l’accès aux mines de la SLN depuis le 17 janvier ont décidé de faire «un geste».
 

Pas de chargement de minéralier

Ils annoncent la levée du blocage à partir de lundi 10 février, aussi bien à la mine du Plateau qu’à celle du camp des Sapins. Pour ce qui est du roulage, en tout cas, mais pas question de charger les éventuels minéraliers.
 
Maison commune de Nepou, blocage des mines, 6 février 2020
Rencontre avec les coutumiers à la maison commune de Nepou, à Saint-Philippo 2. ©Brigitte Whaap / NC la 1ere
 

Médiation

Cet assouplissement dans un bras de fer qui s’éternise intervient pour laisser place à une médiation, mise en place par la mairie. Au cœur du conflit, l’accord sur les 147 heures qui a été passé entre la SLN et les syndicats sur fond de plan de relance pour sauver la Vieille dame.
 

Refus du travail le dimanche

Les employés qui bloquent refusent de travailler le dimanche pour ne pas sacrifier, expliquent-ils, leur vie de famille. Et afin de faire perdurer dans le temps les anciens sites miniers «pour les générations futures», ajoutent-ils, en se disant soutenus par une fédération des entrepreneurs du pays. 

Le reportage de Brigitte Whaap et Judith Rostain :
©nouvellecaledonie