Un café tourisme pour relancer le secteur en Calédonie

tourisme province sud
Tourisme
Le café tourisme, qui a eu lieu hier à la CPS, a permis aux professionnels de se rassembler et de trouver des idées pour dynamiser le secteur sur le Caillou.

Le café tourisme est de retour. Le premier événement du genre après la crise sanitaire s’est tenu hier à la Communauté du Pacifique Sud (CPS) à Nouméa. Pour les professionnels du tourisme, c’était l’occasion de trouver des solutions pour relancer le secteur. Pour cela, ils ont pu profiter, par visio-conférence, des conseils d’experts qui se trouvaient en Métropole et à la Réunion. 

C’est la province Sud qui à l’origine de ces rencontres. Elle souhaite ainsi mieux accompagner ces professionnels. Elle veut leur offrir des formations pour les aider à répondre aux nouveaux besoins des touristes et en particulier des Calédoniens. 

"On a vu avec les deux ans de fermeture des frontières que le Calédonien a beaucoup consommé sur le territoire. Il a joué le jeu, constate Iolani Martin, chef de service tourisme de la province Sud. On a eu un bon retour d’expériences mais il y a encore des choses à améliorer. Il faut surtout essayer de donner envie aux Calédoniens de découvrir de nouvelles choses car ils n’ont pas encore tout découvert. A partir du moment où on arrivera à satisfaire le client calédonien, on sera en capacité de satisfaire et de donner envie aux clients internationaux de revenir. C’est très important." 

Miser sur le local

Responsable de la villa-musée de Païta, Marina Minocchi n’a pas manqué ce rendez-vous. Elle qui souhaite mieux faire connaître sa petite structure excentrée. "Nous avons vraiment besoin de trouver des idées en rapport avec la thématique de la ruralité, confie-t-elle. Il y a aussi le fait de se rassurer. Dans la période de crise que nous venons de connaître, on se dit qu’on n’est pas tous seuls. Ça permet d’innover." 

Représentant de la commune de l’Île-des-Pins, Guillaume Kouaté aussi est présent. "On est obligé dans un premier temps de mettre en place ce lien avec tout ce qui est local : que ce soit l’infrastructure ou la clientèle pour se préparer à l’évolution des choses" ou d'événements comme "le Covid", indique-t-il. De nombreux secteurs sont ainsi représentés allant de l’hôtellerie à la location de matériel nautique. 

Le prochain café tourisme est programmé en septembre, toujours à la CPS. Il sera question des activités de plein air.