Trois personnes disparues près du barrage de Yaté, le corps d'une femme retrouvé

disparition yate
Barrage de Yaté
Le barrage lors d'un lâcher d'eau ©NC la 1ère
Les recherches sont toujours en cours ce dimanche pour tenter de retrouver une jeune femme de 22 ans et une fillette de 8 ans emportées au trou bleu de Yaté suite à un lâcher d’eau du barrage. Le corps d’une troisième personne, une jeune femme de 22 ans, a été retrouvé ce matin. Depuis hier soir, d’importants moyens sont mobilisés.

Dès l’alerte donnée hier soir, la sécurité civile a dépêché sur place ses moyens aériens et des plongeurs sauveteurs rejoints vers 21 heures par le Puma des forces armées de Nouvelle-Calédonie équipé pour la vision de nuit.

Mais c’est seulement ce matin que le corps d’une des trois disparues a été retrouvé. La force des eaux a été telle au moment du lâcher qui a emporté les trois promeneuses que la zone de recherche est extrêmement grande comme l’explique le capitaine Olivier Cyprien de la sécurité civile. "Les recherches sont difficiles du fait que la zone de recherche est relativement grande. La première victime a été retrouvée au niveau de l'embouchure au niveau du village de Yaté."

Jusqu'à la tombée de la nuit

Depuis ce matin, l’hélicoptère de la sécurité civile ainsi que des drones survolent la rivière tandis qu’à terre les gendarmes quadrillent les bords de la rivière. "Les recherches vont continuer jusqu'à la tombée de la nuit."

Pour faciliter les recherches Enercal a suspendu les lâchers d’eau mais en cette période de fortes pluies il faut être particulièrement prudent aux abords du barrage

Beaucoup de calédoniens l’ignorent mais la baignade et la promenade est totalement interdite au trou bleu et ce justement pour éviter les accidents en cas de lâchers.

L'alerte donnée vers 17h30

Selon le communiqué d'Enercal, "vers 17h30, la gendarmerie de Yaté a demandé aux équipes d’exploitation d’Enercal de mettre fin au déversement en cours, les informant que trois personnes étaient portées disparues sur la rivière Yaté."

Les équipes Enercal ont immédiatement stoppé le déversement.