nouvelle calédonie
info locale

Pyeongchang: de 23° à -13°, le choc de température!

jeux olympiques
Pyeongchang : Mascotte Cagou devant les mascottes de Pyeongchang 2018
Pyeongchang 2018 : Où est le cagou, où? ©NG
La Corée du Sud organise les JO d'hiver à Pyeongchang. La cérémonie d'ouverture se tiendra ce vendredi à 22h pour nous. Le froid glacial est tel que le thermomètre pourrait atteindre les -20°. Or, hier, l'institut coréen de météorologie a annoncé des prévisions plus optimistes.
Ils travaillent au Vietnam, au Cambodge et en Nouvelle-Calédonie. Des zones tropicales, loin des vents glacials provenant de Sibérie. Autres points communs. Ils sont journalistes et parlent la langue de Molière. Deux critères fondamentaux pour composer la toute première promotion de « jeunes reporters francophones » organisée par l’Organisation Internationale de la Francophonie.
délégation Jeunes Reporteurs Francophones 2017_2018
La délégation "Jeunes Reporteurs Francophones" avec au centre Eric-Normand Thibeault, directeur du bureau régional Asie-Pacifique de l'Organisation International de la Francophonie ©PA

Le français: langue officielle des JO?

C'est une des missions de l'OIF : promouvoir "l'emploi du français". Et, la mise en place de ce programme  "jeunes reporters francophones", assure une visibilité médiatique certaine auprès du public afin de "vivre les jeux en français".
Pyeongchang : centre principal de presse
Au centre principal de presse ©NG

Cinq journalistes de la zone Asie-Pacifique ont été sélectionnés pour publier des articles sur cet événement sportif, parmi lesquels la journaliste Nadine Goapana. Ensemble, ils ont découvert l’envers des JO. Ce mercredi, à moins de 48H de la cérémonie d’ouverture, ils se sont installés au MPC « Main Press Centre ».

Pyeongchang : intranet au centre principal press
Le service intranet au centre principal de presse : "Cette information n'est pas traduite en français. Merci de vous référer à la version anglaise du guide d'information 2018." ©NG
Exit "le français"! Après le choc de température, le choc linguistique. Ici toute la signalétique et autres informations sont principalement délivrées en anglais, en coréen et en japonais. En dépit des moyens déployés par l'OIF, l'emploi du français en tant que langue officielle des JO n'est visiblement pas respecté.
Pyeongchang : cagou devant l'intranet du MPC
Le service intranet du centre principal de presse ©NG

Le centre principal de presse (MPC) et/ou le centre international de radio et de télévision (IBC) accueilleront plus de 2900 représentants des médias du monde entier.
Pyeongchang2018 : le centre international de radio et de télévision
En tenue rouge et blanc, les bénévoles coréens devant le centre international de radio et de télévision (IBC : international broadcasting centre) ©N.G

78% des tickets vendus

Les délégations, les journalistes, les bénévoles et le public investissent petit à petit les 12 sites olympiques, fins prêts, nous assure le COJOP, à accueillir les 15 disciplines réparties à PyeongChang, à Gangneung et à Jeongseon.
Certains athlètes ont débuté officiellement, ce mercredi, leurs entraînements, notamment pour le biathlon et le saut à ski.
Et, bonne nouvelle pour le CIO :  la vente des billets a repris de plus belle, l’objectif de 78% de vente a été atteint, a déclaré hier soir, Thomas Bach, Président du Comité international olympique: « je suis très confiant, l’enthousiasme pour les JO ne cesse de croître, les compétitions vont bientôt se dérouler, et les ventes peuvent encore augmenter ».
Donc, la dynamique s’amplifie à mesure que le thermomètre, lui, dégringole.

Un froid mordant

De -13° hier matin à -6° en fin d’après-midi, les gants, cache nez, cache oreille sont de sortie! Le froid, un "cauchemar" pour les Canadiens, pourtant aguerris au froid hivernal, "non seulement il fait froid mais ça glace le sang », explique Kevin Boyer, un skeletonneur canadien.
Pour se protéger du vent glacial, le COJOP a érigé une barrière brise-vent à l'intérieur du stade olympique. De plus, il délivrera un kit de survie aux 35 000 spectateurs du stade olympique présents pour la cérémonie d’ouverture. Ce kit comprend une couverture, des packs chauffants pour les mains et les pieds, et un coussin chauffant sur lequel les spectateurs pourront s'asseoir.

"selon nos prévisions, la température ne sera pas un problème lors de la cérémonie d'ouverture".

pyeongchang2018: conférence de presse du COJOP et de l'institut coréen de météorologie
Conférence de presse du COJOP et de l'institut coréen de météorologie ©N.G

Hier après midi, Choi Heung-Jin directeur adjoint de l’institut coréen de météorologie a annoncé des prévisions optimistes "selon nos projections, la température ne sera pas un problème lors de la cérémonie d'ouverture".

Des données encourageantes mais prudentes tout de même. Dans la nuit du vendredi 9 février, à 20h (locales), début des festivités, le temps sera généralement nuageux et la température variera entre -5° et -2°. On est loin des -20° annoncés ces derniers jours qui avaient refroidi certaines délégations. Exemple avec la Nouvelle-zélande. Le comité olympique envisage de ne pas faire défiler ses athlètes dans le stade. A suivre.

Vivez les Jeux en français!
L’Organisation Internationale de la Francophonie est engagée depuis 2004 aux côtés du Comité International Olympique pour recruter des traducteurs et des interprètes. Ces bénévoles sont prioritairement mis à la disposition des athlètes et des cadres sportifs.
A l'occasion de cette 23ème édition des JO d'hiver, le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJOP) compte accueillir "92 comités nationaux olympiques. Cela représente environ 6500 athlètes et officiels" précise le site  pyeongchang2018 sur sa page française. Un site d'information régulièrement mis à jour contrairement à d'autres services de données.
Publicité