Qu’est-ce qu’un cas « faiblement positif » au Covid-19?

coronavirus
Covid
Vingt-et-un, c’est le nombre de cas de Covid-19 enregistrés en Nouvelle-Calédonie. Ce mardi, un second gendarme mobile, débarqué le 17 mai dernier a été testé « faiblement positif ». Une formule qui a soulevé les questionnements sur le Caillou. Éléments de réponse.
L'annonce a été faite ce mardi, au travers d'un communiqué de presse conjoint du gouvernement et de l'Etat. Parmi les militaires arrivés sur le Caillou le 17 mai dernier, un second gendarme a été testé « faiblement positif » au coronavirus. Une formule qui peut prêter à confusion. Qu'est-ce qu'un cas faiblement positif? 

Les explications du Dr Sébastien Mabon, en charge des acteurs de soin, au cœur de la cellule Covid du gouvernement.
 

Lorsque l'on rend un patient faiblement positif, c’est que l’on n'a que des parties d’élément du virus et non pas le virus dans son intégralité. C’est ce qui nous rassure, on a des petits morceaux de virus, mais il est déjà en cours de destruction par l’organisme. Le patient est donc faiblement, voire plus du tout contagieux. Par contre, c’est notre technique, on préfère rendre ce résultat positif, même s’il ne l’est que faiblement, parce que l’on applique le principe de précaution sur le territoire. Afin de protéger la population.
- Dr Sébastien Mabon, en charge des acteurs de soin, au cœur de la cellule Covid du gouvernement


Cas importé

Covid 21e cas
Les autorités ont rapidement souhaité rassurer, en précisant que l'ensemble des militaires de cette compagnie sont restés en confinement dans la zone militaire dédiée, isolés du reste de la base. Aujoutant qu'aucun d'entre eux n'en était sorti.

Selon nos informations, ce 21e cas n’est pas le colocataire de chambre du premier gendarme malade, détecté le 1er juin dernier. Le second militaire, testé positif ce mardi, n’est pas un cas contact, mais bien un cas importé. C’est-à-dire un cas qui a contracté le coronavirus à l’extérieur de la Nouvelle-Calédonie. Les autorités sanitaires recherchent actuellement toutes les personnes contact de ces deux militaires. 

Comme le prévoit le protocole, le gendarme a été transféré à l’unité Covid du Médipôle. Il y restera jusqu’à ce que deux tests, effectués à quarante-huit heures d’intervalle, se révèlent négatifs.

Le reportage de Dave Waheo-Hnasson et Gaël Detcheverry : 
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live