Quatre questions sur les rendez-vous européens organisés en Nouvelle-Calédonie les 21 et 22 novembre

coopération régionale
Lundi 14 novembre, le gouvernement calédonien a présenté le forum de l'Octa qui se tiendra à Nouméa.
Lundi 14 novembre, le gouvernement calédonien a présenté le forum de l'Octa qui se tiendra à Nouméa. ©NC la 1ère
La Nouvelle-Calédonie recevra mardi 22 novembre, à Nouméa, le dix-neuvième forum organisé entre les différents territoires d’outre-mer et l’Union européenne. La veille, ce sera une conférence ministérielle. Explications et enjeux.

Surtout, ne pas se laisser décourager par les sigles. D’autant plus nombreux qu’ils ne sont pas les mêmes selon la langue ! Exemple : la Nouvelle-Calédonie préside depuis décembre 2020 l’association des PTOM, les Pays et territoires d’Outre-mer, qui se disent en anglais OCT comme "Overseas countries and territories".

 

1 C’est quoi, l’Octa ?

L’Overseas countries and territories association, que dirige donc la Calédonie en ce moment, représente le bras financier pour la coopération de l’Union européenne. Elle réunit les pays et territoires d’Outre-mer liés à des États membres. Ils sont treize, disséminés à travers les océans :

  • six néerlandais : Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint-Eustache et Sint Maarten;
  • six français : la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna et Saint-Barthélemy sans oublier les Terres australes et antarctiques françaises;
  • un danois : le Groenland, qui assure en ce moment la vice-présidence.

A peine un million d’habitants, mais un enjeu à l’échelle planétaire.

C’est surtout des zones maritimes, qui font l’objet de beaucoup de débats dans le jeu géopolitique. Ce n’est pas rien, d’être membre de l’Octa.

Louis Mapou, président du gouvernement calédonien

  

Présentation avec Bernard Lassauce et Lina Waka-Ceou :

©nouvellecaledonie

2 A Nouméa, pour quoi faire ?

  • Chaque année, l’Octa se réunit en conférence ministérielle, qui rassemble les représentants de ses différents pays et territoires. Elle définit les orientations politiques, adopte les budgets et nomme le prochain président à la tête de l’organisation. Cette conférence se tient à Nouméa lundi 21 novembre.
  • Mardi 22, ce sera le dix-neuvième Forum entre l’Union européenne et ses PTOM, toujours à Nouméa, dans un hôtel de l’Anse-Vata.
  • Sont prévues en parallèle différentes sessions d’échanges, notamment des réunions entre les PTOM, les États membres et la Commission européenne. Ou encore des ateliers thématiques et des visites de terrain.

 

3 Que nous apporte l’Europe ?

Objectif global : atteindre et garantir un partenariat efficace avec l’UE. Ce sera notamment l'occasion de faire le point sur les programmes de la période 2021-2027. "Il y a une grosse enveloppe qui est octroyée par l’Union européenne aux Pays et territoires d’Outre-mer, rappelle Louis Mapou, de l’ordre de soixante milliards [CFP] sur une période 2021-2027." Dont 3,7 milliards pour la Calédonie, ce qui s'avère en légère augmentation par rapport à la période précédente. Des programmes de développement en lien avec la protection de l’environnement et l’adaptation aux changements climatiques, l’agriculture et la transition énergétique, mais aussi l’éducation et l’insertion professionnelle.

Voyez les exemples retenus par Bernard Lassauce et Lina Waka-Ceou :

©nouvellecaledonie

 

L'Europe a participé à la réalisation de projets emblématiques. Je peux citer la construction du quai FED, ou de la transversale Koné-Tiwaka. Nous avons aussi participé à la construction de l'aquarium. 

Pierre-Henri Helleputte, représentant de l'UE en Nouvelle-Calédonie

4 Qui est attendu ?

Environ 50 participants sont attendus au forum, dont les autorités des treize PTOM. Les délégations des territoires membres de l’Octa sont en général composées de trois personnes avec, à leur tête, un chef de délégation représentant l’autorité exécutive. S'ajoutent les représentants des États membres (France, Danemark, Pays-Bas) et de la Commission européenne - en l’occurrence la Commissaire européenne chargée des partenariats internationaux, Jutta Urpilainen).

Sont également invités des membres du Parlement européen, de la Banque européenne d'investissement (BEI) ainsi que la présidence du Conseil, assurée par la République tchèque. Sans oublier des représentants des organisations régionales. Les premières délégations étaient attendues à partir du 15 novembre. A noter la présence annoncée de quatre Calédoniens qui font partie du réseau de l’OCT youth network, le réseau des jeunes des PTOM.