publicité

« QuelCosmetic » et « Yuka » : les applications qui décryptent la composition des cosmétiques et des aliments

Grâce à des applications gratuites, il est désormais possible de choisir des aliments et des cosmétiques sains. 

© 1ère
© 1ère
  • S.R
  • Publié le
« QuelCosmetic » et « Yuka », deux applications utiles qui permettent de scanner les codes barres des aliments et des cosmétiques avec son téléphone pour en connaître les limites et les dangers éventuels. Chaque produit est évalué selon trois critères objectifs : qualité nutritionnelle, présence d’additifs et dimension biologique du produit. En cas de résultat négatif, ces applications proposent des produits similaires sans risques pour la santé.

« Yuka »

L'application, qui recense désormais plus de 100.000 produits, a déjà été téléchargée plusieurs millions de fois.
✔SITE WEB: https://yuka.io/
✔APPSTORE: https://itunes.apple.com/fr/app/yuka-analyse-de-produits-alimentaires/id...
✔GOOGLEPLAY: https://play.google.com/store/apps/details?id=io.yuka.android

« QuelCosmetic »

L'appli est déjà dotée d’une base de données riche de 6000 références de produits.
✔SITE WEB: https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-quelcosmetic-l-appli-p...
✔APPSTORE: https://itunes.apple.com/fr/app/quelcosmetic/id1305784610?mt=8
✔GOOGLEPLAY: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.cosmetiques.quechoisir...

Plus de détails dans ce reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry 
CONSO APPLICATION UFC QUE CHOISIR

Sur le même thème

  • consommation

    Le prix du riz jasmin baisse

    Le gouvernement a arrêté le nouveau prix de vente du riz jasmin, transformé localement. Un prix maximum qui passe de 203 à 167 francs le kilo, soit une baisse de près de 18 %.

  • consommation

    La guerre des prix n’est pas gagnée

    Un panier de courses deux fois plus cher qu’en Métropole, c’est le constat dressé par l’UFC-Que choisir après une nouvelle enquête, réalisée après de huit grandes surfaces calédoniennes. 

  • consommation

    Le jour où le plastique est resté au magasin

    Action symbolique, ce samedi, dans trois enseignes commerciales du Grand Nouméa. Des partisans du moindre déchet ont incité les clients à débarrasser leurs achats du plastique superflu, pour sensibiliser à la place omniprésente qu'il a pris dans nos vies et sur toute la planète.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play