nouvelle calédonie
info locale

Qui dirigera le Congrès de la Nouvelle-Calédonie?

politique
Thierry Santa (LR) réélu à la tête du Congrès de Nouvelle-Calédonie
Thierry Santa préside le Congrès depuis le 16 juillet 2015. ©Fred Payet
A la veille de l’élection du nouveau président du Congrès, on ignore qui d’autre que Thierry Santa est candidat au «perchoir». Le dépôt des listes pour le bureau et les commissions est quant à lui terminé depuis 9 heures, ce dimanche. 
Concernant la présidence du Congrès, suspense. Les candidatures au «perchoir» restaient possibles jusqu’à l’ouverture de la séance, ce lundi à 9 heures. On sait que Thierry Santa prétend à un quatrième mandat.
  

Possible Gaël Yanno

On pressent également une candidature de Gaël Yanno qui, tout en restant prudent, admet cette éventualité. Il serait alors soutenu par Calédonie Ensemble, au nom des engagements pris autrefois dans la cadre de la plate-forme… avant son implosion.
 
yanno président
Gaël Yanno avait déjà été président du Congrès de mai 2014 à juillet 2015. ©NC la 1ère
 

Une seule candidature indépendantiste

Si la seconde candidature loyaliste reste au conditionnel, il y aura bien une candidature unique côté indépendantistes. Et contrairement aux années précédentes, il se pourrait que ce ne soit pas Roch Wamytan qui porte les couleurs du FLNKS, mais Caroline Machoro.​​​
  

Autres étapes de l'élection

Concernant les autres étapes de cette élection au Congrès (à savoir le bureau, les commissions et la commission permanente), l’UC et l’Uni ont décidé de jouer l’alliance, sauf pour les commissions.
 
Caroline Machoro durant Les Grands témoins, 2018
Caroline Machoro pourrait être la candidate indépendantiste au «perchoir». ©NC la 1ère
 

Une rupture consommée

L’Union calédonienne officialise au passage sa rupture avec le Parti travailliste, en déposant un nouveau groupe de treize élus c’est-à-dire sans Louis Kotra Uregei ni Marie-Pierre Goyetche. 
 

Les loyalistes en ordre dispersé, ou presque

Côté non indépendantistes, c’est chacun pour soi. Calédonie Ensemble, les Républicains calédoniens et le Rassemblement-MPC ont chacun déposé une liste séparée. A une exception près: pour la commission permanente, Rassemblement et Républicains calédoniens ont fait liste commune afin de garantir une majorité loyaliste. 

Une élection à suivre en direct sur Nouvelle-Calédonie la 1ère, à partir de 9 heures, en radio et en facebook live.
Publicité