nouvelle calédonie
info locale

Requins : les pêcheurs inquiets de leur multiplication

attaques de requins
Marché Nouméa pêcheurs
©NCla1ère
Deux attaques de requins en quelques jours, dont une mortelle : les drames relancent le débat sur la protection des requins en Nouvelle-Calédonie. Les pêcheurs eux s’inquiètent du nombre croissant de squales. Une augmentation qui a un impact sur leur profession. 
L’émotion est toujours très forte en Nouvelle-Calédonie après les deux attaques de requins qui ont fait un mort mercredi à Belep et un enfant grièvement blessé samedi à Nouméa.
A Nouméa justement, les pêcheurs professionnels sont très clairs : eux n’ont jamais vu autant de squales dans le lagon et dans les baies de la ville. Au-delà du danger, l’affluence des requins, et plus particulièrement des requins bouledogue, a aussi un impact réel sur l’activité des pêcheurs professionnels.

De plus en plus de bouledogues

Depuis ces vingt dernières années, les pêcheurs qui fournissent le marché de Nouméa ont vu l’impact des requins sur leur activité, leur prolifération. Des requins en abondance.  Que ce soit au large mais aussi dans les rades et les baies de Nouméa, le requin-bouledogue est devenu la bête noire de ces pêcheurs.  
« Faut trouver une solution pour les requins bouledogues » insiste Michel Olonde, pêcheur professionnel depuis 45 ans. « Les autres requins, on est pas trop embêtés mais les bouledogues… A Prony par exemple ; tous les ans je fais des loches et l’année dernière j’ai calé. Le premier jour, sur 21 loches, j’en ai pas remonté une ; elles ont été avalées par les requins bouledogues ».
Marché de Nouméa. Bateau de pêche
©Nicolas Fasquel
 

Réguler ou non ? 

Que faire ? Les euthanasier ? Les pêcheurs professionnels de Nouméa interpellent les autorités : face aux attaques de plus en plus fréquentes, il est temps de prendre le « taureau par les cornes » dixit Christian Pierron, président de la Fédération des pêcheurs professionnels de la Province Sud.
« Il faut peut être faire un comptage au niveau des requins et jouer notre rôle de régulateurs. Parce que nous, on fait partie de la chaîne alimentaire aussi. Donc on a peut être un rôle au niveau de la nature à jouer, au niveau de la régulation de ces espèces. »
Quant à d’autres professionnels de la filière, ils en appellent à la responsabilité de chacun et doutent encore des solutions possibles. 
« Ils sont chez eux. Est-ce que c’est le fait de ne pas les chasser ou quoi ? Mais bon, ce sont aussi les nettoyeurs de la mer, çà il ne faut pas l’oublier » explique Marie-Pierre Roustan, gérante d’une société de pêche qui écoule ses produits sur le marché. « Selon moi, il faudrait qu’on soit un peu plus responsables chacun et de veiller à ce que la nature reste propre ». 
marché de Nouméa
©Nicolas Fasquel

 

La pêche aux requins interdite en Nouvelle-Calédonie

Désormais, la Nouvelle-Calédonie est confrontée à la crise requin, comme sur l’ile de la Réunion. 
Pour l’heure, en Nouvelle-Calédonie, tous les squales sont protégés. La pêche aux requins, toutes espèces confondues, est interdite depuis 2013. 
Le reportage de Coralie Cochin et Nicolas Fasquel 
©nouvellecaledonie

Philippe Tirard, auteur du livre "Requins du Caillou" était ce jeudi 30 mai l'invité du JT de Thérèse Waïa
©nouvellecaledonie
Publicité