Retard de courrier : le bateau relaie l'avion

transports
ACNC OPT SCCI
©NC la 1ere
Depuis plusieurs semaines, le trafic du courrier et des colis à destination de la Nouvelle-Calédonie est au ralenti. La faute à la crise sanitaire mondiale et à ses conséquences. Dans les prochaines semaines, le bateau va palier le manque de liaisons aériennes.
Entre les diverses restrictions aux frontières et la limitation drastique des échanges aériens en raison de la crise du Covid-19, le fret postal à destination du Caillou est fortement impacté. Face aux difficultés aériennes, La Poste métropolitaine a choisi le fret maritime pour acheminer le courrier en souffrance. Un bateau est en partance pour une arrivée courant septembre. 
 

Import au ralenti

L’OPT explique, dans un communiqué, la problématique à l’import qui a mené à cette décision. « La Poste métropolitaine rencontre ces derniers mois des difficultés à expédier les courriers et colis et des retards sont donc à prévoir. Bien qu’il y ait une liaison aérienne entre Paris et Nouméa, le fret postal n’est pas prioritaire et reste en attente à l’aéroport parisien, au profit du fret sanitaire ou alimentaire. » 
colis OPT coronavirus
©OPT-NC

 

3,3 tonnes

L’office ajoute que, sur le mois de juillet, seules 3,3 tonnes de courrier et colis ont été réceptionnées en Nouvelle-Calédonie. Un volume minime alors que l’office comptabilisait en moyenne, sur le mois de juin, 8,5 tonnes par semaine. Et l’opérateur calédonien précise qu’il n’a aucune prise sur le courrier et les colis qui partent ou non et qu’il est en capacité de traiter la totalité du flux à l’arrivée à Tontouta. 
OPT colis bateau
©OPT-NC
 

Procurations

« Seuls les envois en provenance de France, d’Australie et de Wallis arrivent régulièrement en Nouvelle-Calédonie. » Reste que le rythme est extrêmement aléatoire et la quantité limitée. Une situation qui amène l’OPT à prévenir les électeurs : « les délais d’acheminement n’étant pas garantis, l’OPT-NC conseille d’anticiper un maximum les demandes de procurations. »
Les envois, eux, peuvent se faire vers la France, les DOM, les pays d’Europe, l’Australie et quelques autres pays d’Afrique, précise l’office.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live