Retour à 14 jours de quarantaine pour les passagers arrivant en Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Aéroport la Tontouta : file d'attente
©BS
Il n'y aura plus que 14 jours de quarantaine au lieu des 21 jours imposés aux arrivants sur le territoire. Le Haut-commissariat et le gouvernement ont pris un arrêté qui vise à assouplir certaines mesures de prévention mises en place dans le cadre de la crise sanitaire. 

Plus de confinement strict à domicile

"La quarantaine obligatoire des passagers qui arrivent en Nouvelle-Calédonie est ramenée à quatorze jours dans un hôtel réquisitionné par le gouvernement. La période de sept jours supplémentaires de confinement strict à domicile, instaurée par un arrêté du 5 mai, est supprimée" indique le communiqué du Haut-Comissariat et du gouvernement. 

La nouvelle mesure, qui supprime la semaine à domicile, est donc entrée en vigueur dès ce jeudi 18 juin et s’applique à tous, y compris aux personnes qui effectuent à présent leur troisième semaine de confinement à domicile. Ces personnes sont autorisées à circuler librement.

Le 21 avril dernier, le gouvernement était réuni en séance collégiale. Il avait été décidé que la durée de la "quarantaine" imposée aux passagers revenant en Calédonie passe à vingt-et-un jours : quatorze jours dans l'un des hôtels réquisitionnés, et une semaine supplémentaire, cette fois de confinement obligatoire à la maison. 


Écoutez Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement, au micro de Steeven Gnipate et Laura Schintu. 

©nouvellecaledonie


Plus de distanciation à bord des vols

"Les vols Aircalin à destination de La Tontouta sont autorisés à retrouver leurs capacités standards définies par le transporteur" précise le communiqué. Les mesures de distanciation, qui ont déjà été supprimées dans les vols au départ de La Tontouta par un arrêté du 5 juin, sont également supprimées à bord des vols arrivant en Nouvelle-Calédonie.
 

Auto-surveillance pour les équipages maritimes

Par ailleurs, le protocole spécifique mis en place par la DASS pour les personnels navigants de cabine, ainsi que les professionnels de santé qui accompagnent les Evasans, "est étendu aux relèves d’équipage maritime", c'est-à-dire que ces professionnels ne sont pas soumis à la quatorzaine, mais à une auto-surveillance très régulière et à un test de dépistage renouvelé tous les 14 jours.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live