Rétro 2019 : focus sur la justice

faits divers
Rétro 2019 : faits divers
On poursuit notre série de reportages « Rétro » avec les faits divers marquants de cette année 2019. Focus sur les faits de justice et les actes de violence survenus cette année, avec Antoine Letenneur. 

Décès


Un pompier mort au feu, grièvement brûlé lors d’une intervention à Koumac le mardi 8 janvier, Bertrand Pimé meurt le lendemain. Cet ancien militaire, pompier volontaire du Nord, était père de deux filles, c’est le premier pompier calédonien mort au feu. 
Rétro 2019 faits divers

Dans la série des drames de l’année : une marche blanche à Houaïlou pour Maureen, cette jeune femme retrouvée rouée de coups par son compagnon, plus tard appréhendé puis incarcéré. Son calvaire mobilisera le collectif Femmes en Colère, qui va tout au long de l’année, se lever contre les violences à l’égard des femmes. 
 

Agression


Autre agression de 2019 : celle de gendarmes à Ouvéa. Le 16 septembre, une sous-officier est blessée à coups de cailloux et un véhicule de la gendarmerie est incendié. Les six jeunes hommes en état d’ivresse avaient dressé un barrage sur la chaussée. Ils ont été condamnés à des peines de deux à quatre ans de prison. 
Rétro 2019 Faits divers
 

Justice


Des élus devant la justice, en 2019. Harold Martin, tout d’abord. L’ancien président du gouvernement a été condamné le 17 décembre, à deux ans d’inéligibilité, sept millions de francs d’amende et six mois de prison avec sursis. Il était accusé de délit de favoritisme, dans l’affaire de la défiscalisation de la 3G. Le même Harold Martin a fait appel d’une décision de justice le condamnant à deux ans d’inéligibilité et à une amende de plus de 2 millions de Fcfp, dans l’affaire des achats de voix lors des élections municipales de 2014.

Paul Néaoutyine, président de la province Nord est lui condamné à huit mois avec sursis, pour favoritisme. La collectivité avait en effet attribué une subvention de 240 millions, sans ouverture de marché public, à une association de transports scolaires pour handicapés. 

Louis Kotra Uregei, co-gérant de la société d’acconage et de transport a été condamné le 13 décembre, à deux ans de prison avec sursis et 3 millions de Fcfp d’amende. L’homme d’affaires indépendantiste était accusé d’abus de biens d’une société, à des fins personnelles. 
 

Drames


Le 25 mai, en baie de l’orphelinat à Nouméa, un enfant est attaqué par un requin et grièvement blessé. Cette agression va provoquer une prise de conscience sur la prolifération anormale de requins bouledogues dans les baies de Nouméa.
Rétro 2019 : faits divers 3

La mer encore, et ce mystère : un bateau fantôme s’échoue aux Chesterfield en avril. Une épave au nom effacé et complètement vidée, dont la marine recherche encore le propriétaire et la raison de cet échouage mystérieux. 

À Ouvéa en juin, un bateau est pris d’assaut et pillé par des pêcheurs locaux. Les coutumiers solidaires, expliqueront que les touristes pêchaient dans une zone interdite. 
 

Violence sur les routes


Une fois de plus, l’année 2019 marque le record en terme de morts sur la route : ils sont une cinquantaine et le bilan n’est pas encore définitif. 
Rétro 2019 : faits divers 4

La rubrique des faits divers a également enregistré des dizaines d’écoles saccagées ou vandalisées, l’une d’entre elles sera même incendiée à Païta.

La fin de l’année 2019 sera aussi marquée par les incivilités sur les bus du réseau Tanéo. Pompiers pris à partie, personnels des dispensaires de la province Nord régulièrement agressés et incendies volontaires, comme celui de la célèbre boulangerie Parisiana à la Vallée-du-tir.
 

Le reportage d'Antoine Le Tenneur 

©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live