publicité

Jeux Olympiques

rss

Rio 2016 : Pourquoi les champions olympiques fidjiens se sont agenouillés devant la princesse Anne

Les rugbymen fidjiens ont surpris lors de la cérémonie de remise des médailles. Tour à tour, ils se sont agenouillés devant la princesse Anne, puis ils ont frappé dans leurs mains à trois reprises. Une marque de respect mal comprise par de nombreux spectateurs.

Les joueurs fidjiens se sont agenouillés tour à tour pour montrer leur respect à la princesse Anne © Alessandro Bianchi / Reuters
© Alessandro Bianchi / Reuters Les joueurs fidjiens se sont agenouillés tour à tour pour montrer leur respect à la princesse Anne
  • Elodie Largenton ABC Australia / publié par Yvan Avril
  • Publié le
En visite à Wallis-et-Futuna en février dernier, le président français, François Hollande, avait frappé trois fois dans ses mains à l'appel de son nom lors d'une cérémonie du kava. Un geste traditionnel, qui avait été mal interprété par certains médias français - pour Le Figaro, le chef de l'État s'était « auto-applaudi ».
 
Cette fois, ce sont donc les rugbymen fidjiens qui pâtissent de la méconnaissance de leurs coutumes. À la télévision néo-zélandaise, le commentateur Keith Quinn a ainsi déclaré que les joueurs étaient « si grands qu'ils devaient se mettre à genoux pour recevoir leur médaille », rapporte le New Zealand Herald. Et sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont critiqué une attitude « humiliante », de « colonisés »
 
Des réactions qui déçoivent Sai Lealea, membre respecté de la communauté fidjienne de Nouvelle-Zélande et auteur d'un livre sur les traditions fidjiennes :
 
« C'est le fait de leur ignorance. Ça montre qu'ils ne comprennent pas les coutumes et la culture fidjiennes. »
 
Même sans être au fait de ces coutumes, beaucoup de supporteurs des Flying Fijians ont toutefois compris qu'il s'agissait d'un geste respectueux. « Humbles jusque dans la victoire »,« classe »« ils se mettent à genoux pour recevoir leurs médailles d'or, mais ils ont mis une nation fière à leurs pieds » font partie des messages que l'on peut lire sur Twitter. 
 
Sai Lealea nous précise ce que ce geste signifie :
 
« Lorsqu'un membre de la famille royale ou un chef vient vous féliciter, s'agenouiller et frapper dans ses mains - en général à trois reprises, c'est faire preuve de déférence et d'humilité. C'est la plus grande marque de respect. »
 
Si ce geste a donc pu surprendre, la princesse Anne du Royaume-Uni, fille de la reine Elizabeth II, a montré qu'elle connaissait bien les coutumes fidjiennes, d'après Sai Lealea :
 
« Elle a répondu aux joueurs fidjiens en frappant également dans ses mains. La famille royale comprend ces gestes, cela ne fait aucun doute. La reine s'est rendue aux Fidji et on peut voir sur des vidéos disponibles sur Internet que le cobo, le fait de frapper dans ses mains, a été pratiqué devant elle. »
 
Le New Zealand Herald raconte aussi qu'il y a trois ans, dans le nord-ouest de l'Angleterre, un officier fidjien s'est assis sur le sol après avoir parlé avec la reine Elizabeth, en signe de respect, évidemment. Son attitude a choqué plusieurs personnes de l'assemblée, mais pas la reine, qui lui a souri.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play