Rushour remporte la Groupama Race 2022

voile
Rushour, catamaran vainqueur de la Groupama Race 2022, mercredi 22 juin,
Rushour a franchi la ligne d'arrivée, mercredi 22 juin en soirée, après 3 jours, 13 heures, 42 minutes et 38 secondes de course. ©Claude Lindor / NC la 1ère
L’équipage australien du catamaran Rushour a coupé la ligne d'arrivée de la septième édition de la Groupama Race un peu avant minuit, mercredi 22 juin, après avoir mené quasiment de bout en bout la course au large autour de la Grande Terre de la Nouvelle-Calédonie.

C'est dans la nuit noire que le multicoque Rushour et son équipage sont arrivés en vainqueur de la Groupama Race 2022, à Nouméa. A Port Moselle, une foule était rassemblée pour applaudir les marins australiens, désormais doubles vainqueurs de la course au large autour de la Grande Terre de la Nouvelle-Calédonie.

Le catamaran de 15 mètres a bouclé le parcours en 3 jours, 13 heures, 42 minutes et 38 secondes. Vainqueur en temps réel multicoque, l'équipage n'a pu battre le record de l'épreuve, établi en 2016 par le trimaran néo-zélandais Vodafone en 2 jours, 33 minutes et 12 secondes, dans des conditions météorologiques très favorables. En 2018, Rushour s'est déjà imposé, en près de 13 heures de moins qu'en 2022.

Un défi de 1 200 km apprécié

Qu'importe le temps, pour Drew Barruthers, skipper et propriétaire du bateau, la victoire est belle. "On a pris un bon départ, avec un vent plutôt favorable. On s'est très bien débrouillé hors du lagon et on a eu une course très facile", a-t-il réagi, à peine amarré. "Tout le long de la côte, on a navigué à environ 15 nœuds. Je pense que nous avons fait un très bon travail technique en remontant la côte et nous avons pris une bonne avance dans le Nord, en pensant que nos concurrents nous rattraperaient."

Vingt-et-un bateaux participent à cette septième édition de la Groupama Race. Des Australiens et des Néo-Zélandais ont fait le déplacement pour affronter les équipages calédoniens. En temps réel, en temps compensé, en double et en croisière, les catégories sont nombreuses. L'épreuve, disputée sur 654 miles entre le cap N'Dua, dans le Grand Sud, et les îles Belep, à l'extrême Nord représente un défi de 1 200 km qui est de plus en plus populaire parmi les navigateurs.

Drew Barruthers, skipper et propriétaire de Rushou, vainqueur de la Groupama Race 2022
Drew Barruthers était tout sourire à l'arrivée du bateau à Port Moselle. ©Claude Lindor / NC la 1ère

Antipodes vainqueur en monocoque

"Si nous sommes revenus participer, cette année, c'est parce que tout le monde ici est vraiment sympathique. Nous aimons vraiment beaucoup la camaraderie et tous ces gens qui aiment la voile", confirme Drew Barruthers. "C'est une fantastique opportunité de passer des vacances au paradis et c'est pourquoi nous le faisons. Le combat est assez facile à mener et c'est vraiment une super opportunité pour nous", apprécie le skipper.

En monocoque, c'est un autre navire australien, Antipodes, un maxi de 74 pieds (22 mètres), qui s'impose, en temps réel, en 3 jours, 15 heures, 51 minutes et 28 secondes. Kalolo, le premier bateau calédonien est en passe d'arriver à Nouméa. Il est talonné par Eye Candy. Un tracking est disponible pour suivre le parcours des voiliers encore en mer.

Blade Runner se déroute vers Koumac

En catégorie temps compensé, la victoire est disputée entre Axians-Untouchable et BCI Brer Fox, tandis qu'en queue de peloton, Blade Runner, plus petit bateau de la flotte et engagé en double, a détecté du jeu dans sa direction et fait route vers Koumac, pour réparer.