Samuel Hnepeune et Louis Mapou, deux candidats indépendantistes à la présidence du gouvernement 

gouvernement de nouvelle-calédonie
Samuel Hnepeune et Louis Mapou, candidats à la présidence du gouvernement
Samuel Hnepeune et Louis Mapou. ©NC La 1ère

Elu mercredi, le 17ème gouvernement de la Nouvelle-Calédonie doit désormais choisir son futur président. Portraits croisés de Louis Mapou et Samuel Hnepeune, deux candidats indépendantistes qui convoitent le fauteuil de président de l’exécutif.

Louis Mapou est un homme politique de terrain. Fervent militant indépendantiste de l’Uni, l’Union nationale pour l’indépendance, il a été sur tous les fronts. 

Cet enfant de Yaté a suivi des études universitaires à Nantes puis à Paris en géographie humaine. Il a notamment effectué des travaux sur le rééquilibrage territorial en Nouvelle-Calédonie. 

Samuel Hnepeune et Louis Mapou, candidats à la présidence du gouvernement
Louis Mapou lors de l'élection du 17ème gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. ©NC La 1ère

Un connaisseur des sujets nickel

Homme de terrain donc, mais également homme de dossier. Après avoir dirigé l’Adraf (agence de développement rural et d'aménagement foncier), Louis Mapou a assuré la présidence du conseil de direction de Koniambo Nickel mais aussi la direction de la Sofinor

Elu au conseil municipal de Païta, Louis Mapou est aussi le président de la STCPI, la société portant les actions des provinces calédoniennes au capital de la SLN, et membre du conseil d’administration d’Eramet, maison-mère de la SLN.

De l’énergie à l’aérien 

Samuel Hnepeune, son adversaire à la présidence du gouvernement, est taillé pour la gestion d’entreprise. L’enfant de Lifou a commencé sa carrière chez EDF-GDF dans l’Hexagone. En Calédonie, il poursuit à la BCI, intègre la Province des Iles à la direction économique. 

Samuel Hnepeune est ensuite nommé à la direction de la Sodil, la société de développement et d’investissement des Iles, puis prend les rênes de la compagnie domestique Air Calédonie, tout en essuyant mouvements de grève et mobilisations.

Samuel Hnepeune et Louis Mapou, candidats à la présidence du gouvernement
©NC La 1ère

Ancien président du Medef-NC 

Alors que le Medef de Nouvelle-Calédonie traverse une crise de gouvernance, Samuel Hnepeune se retrouve propulsé à la tête de l’organisation patronale, en juin 2020. Un fauteuil qu’il a quitté il y a quelques jours pour prétendre à celui de président du gouvernement calédonien, sous l’étiquette UC-FLNKS, nationalistes et Eveil océanien.   

Retour en images sur ces deux parcours par Dave Waheo-Hnasson 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live