publicité

La semaine mondiale de la réduction du sel relayée en Calédonie

La campagne de l’Agence sanitaire et sociale vise à promouvoir cinq gestes pour apprendre à limiter sa consommation de sel.

  • Isabelle Peltier (N.G)
  • Publié le
Il est recommandé de limiter à 5 grammes sa consommation quotidienne de sel ; malheureusement, on en ingère souvent plus du double. Car le sel a la particularité d’être souvent caché.
Isabelle Capart, coordinatrice du programme « mange mieux, bouge plus »

"chaque geste compte"

L’excès de sel peut générer à terme de l’hypertension, et aggraver une insuffisance rénale. L’agence sanitaire et sociale conseille donc d’adopter des gestes simples au quotidien : au supermarché, vérifier le taux de sodium sur les étiquettes ; privilégier les produits frais et les cuisiner avec des épices, des herbes et du citron pour plus de goût ; éviter de mettre le sel sur la table ; goûter avant de resaler ; et limiter les produits salés.


Agir dès l'enfance
Et puis le sel est une habitude et l’apprentissage du goût se fait dans l’enfance. Il est donc important de faire en sorte que les plus jeunes ne prennent pas l’habitude de consommer des produits hyper salés, ni celle de resaler leur plat.
La semaine mondiale de réduction du sel a débuté lundi et s’achèvera dimanche.

Sur le même thème

  • santé

    Ouégoa : réouverture du dispensaire lundi

    Le dispensaire de Ouégoa devrait rouvrir ses portes lundi prochain. Décision prise ce mercredi par la cellule de concertation créée la semaine dernière après un énième incident survenu il y a deux semaines au centre médico-social.

  • santé

    Une mission exceptionnelle de chirurgie cardiaque

    Des spécialistes de l’institut mutualiste Montsouris, à Paris, ont mené la première mission de chirurgie cardiaque en Calédonie. Une trentaine de patients ont pu bénéficier d’une intervention sans avoir à être évasanés en Australie ou en métropole.

  • santé

    20 000 calédoniens seraient diabétiques

    En Nouvelle-Calédonie, 20 000 personnes souffriraient de diabète. En cause : le mode de consommation qui fait la part belle au sucre. Les sucres cachés sont très nombreux. L'association des diabétiques a passé la semaine à informer les calédoniens. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play