Une sénatrice australienne siège en burqa pour demander son interdiction

monde
En Australie, la sénatrice d'extrême-droite Pauline Hanson a déclenché une vive polémique en siégeant vêtue d’une burqa jeudi, au parlement à Canberra. L’élue du parti One nation a revêtu un voile intégral noir dans le but d'illustrer le problème sécuritaire que pose selon elle ce vêtement, le reliant au terrorisme.
Pauline Hanson siège en burqa au sénat australien
La sénatrice est restée un instant assise avant de se lever et de retirer le vêtement. ©Australian Broadcasting Corporation / Jed Cooper

«Est-ce extrême ? Oui»

Ses opposants ont fustigé une attitude offensante envers la communauté musulmane. Le ministre de la justice George Brandis, que l’élue interpellait, a déclaré : «Environ un demi-million d'Australiens dans ce pays ont la foi dans l'Islam et la vaste majorité d'entre eux sont respectueux de la loi, et de bons Australiens.» 
Pauline Hanson n'a pas exprimé de regret suite à cet épisode. «Est-ce extrême ? Oui. Est-ce que cela permet de faire passer mon message ? Je l'espère», a-t-elle déclaré à une radio. One nation milite actuellement pour l'interdiction du voile islamique.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live