nouvelle calédonie
info locale

Tabac : baisse de la consommation en Nouvelle-Calédonie

santé
Tabac
©NC la 1ere
Les Calédoniens fument de moins en moins. C'est ce qui ressort du rapport de gestion de la régie locale des tabacs, adopté mardi par le gouvernement. La hausse successive des prix du tabac semble porter ses fruits, les ventes sont en net recul depuis 2013.
La vente de tabac est en baisse, passant de 400 tonnes en 2013 à 345 tonnes en 2017. Soit une baisse de près de 14% en cinq ans. Sur la même période, les fumeurs se sont toutefois tournés vers le tabac à rouler. Selon le gouvernement, la hausse successive des prix explique cette tendance. L’augmentation votée le 1er janvier 2018 a un impact significatif : la vente de tabac a baissé de près de 17% en seulement trois mois. Un impact positif dont se félicite le gouvernement puisque les dépenses de santé liées au tabac se chiffre en milliards chaque année. 

Les précisions de Nicolas Metzdorf, le porte-parole du gouvernement 
©nouvellecaledonie
Pour rappel, le paquet de 25 cigarettes a plus que doublé, il est passé de 725 francs en 2008 à 1615 francs en 2018. Tandis que le prix du tabac a rouler a triplé, pour atteindre 1830F cette année.
régie tabac
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a validé le rapport de gestion 2017 du service de la régie locale des tabacs. Ce rapport indique notamment une consommation de tabac en baisse. ©NC1ère

Où vont les taxes prélevées sur un paquet de cigarettes ? 


En 2017, la vente de tabac a généré un chiffre d’affaires d’un peu plus de 14 milliards de francs. 7,8 milliards CFP sont affectés à la Nouvelle-Calédonie, le reste est attribué à l’Agence sanitaire et sociale, dans le cadre de ses actions de préventions notamment, et donc indirectement à la Cafat.
TAXES TABAC
©Gouvernement NC
Pour l’année 2018, le volume de tabac vendu est estimé à 310 tonnes contre 345 tonnes effectivement vendues en 2017. En raison de l’augmentation des prix de vente décidée en janvier 2018, ce volume devrait générer un rendement supérieur à celui de 2017, avec 8,1 milliards de francs de revenus affectés au budget de la Nouvelle-Calédonie et 7,3 milliards de francs en faveur de l’Agence sanitaire et sociale.