Un bateau transportant de la drogue, intercepté au large des côtes australiennes, avait voyagé en Nouvelle-Calédonie [MàJ]

océan pacifique
bateau drogues
©NSW police force
Près d'une tonne de méthamphétamine présumée ont été saisies, le 18 avril, au large des côtes de Nouvelle-Galles du Sud. Le bateau a pu être intercepté grâce au signalement des autorités calédoniennes. 
[MISE A JOUR AVEC PRECISIONS] 

Un Néo-Zélandais, âgé de 33 ans, et un Sud-Africain de 34 ans ont été arrêtés après que leur yacht a été intercepté par les autorités australiennes au large du lac Macquarie, dans l’état de la Nouvelle-Galles du Sud, tôt le matin du samedi 28 avril. La chaîne 9News signalait alors que l'opération a impliqué la police de New South Wales, la police fédérale australienne, les forces frontalières du pays, les autorités ADF et la Nouvelle-Calédonie.
 

Un passage par le Caillou

Selon la police fédérale australienne, les autorités calédoniennes leur ont signalé le jeudi précédent que le navire transportait de la drogue. Il s'est avéré qu'il y avait à bord 998 kilos de métamphétamines, dérivé synthétique de l'amphétamine. 
drogues
©NSW police force
 

Justice

Il aurait navigué près de Norfolk, puis s'est rendu en Nouvelle-Calédonie. L'équipage a déclaré aux autorités locales qu'il avait voyagé depuis le Mexique. Les deux hommes ont été présentés le jour-même devant le tribunal de Sydney. 
 
hommes menotés
©nsw police force
 

Plus de cinq milliards de francs

Dans un communiqué diffusé dix jours après, la direction générale des douanes françaises apporte force détails. Comme la valeur de cette prise «estimée à 44 millions d'euros au prix de vente au détail», ce qui représente plus de cinq milliards CFP.
 

Après le contrôle d'un voilier

C'est deux jours avant la saisie que la brigade des douanes de Nouméa, en lien avec la brigade nautique de la gendarmerie, contrôle un premier bateau. Un navire de plaisance long de dix-sept mètres, qui bat pavillon de Gibraltar. L'attention des douaniers est attirée par le parcours présumé du voilier, censé avoir passé 85 jours en mer sans escale entre le Mexique et la Calédonie.
 
Saisie de métamphétamine en Australie, les caches repérées sur un des deux bateaux impliqués, avril 2020
Les caches repérées sur l'un des deux bateaux, celui contrôlé en Nouvelle-Calédonie. ©Douane française
 

Indices

A bord, les agents mettent à jour trois caches aménagées, ainsi que des produits et des devises australiens. Sans oublier des traces de frottement sur la coque. «Ces éléments laissent à penser que le voilier était chargé de stupéfiants et a pu les transborder en pleine mer», relate le communiqué. Le travail entre la France, l'Australie et la Nouvelle-Zélande mène à un point possible de rencontre le 8 avril au Sud de Norfolk. La police fédérale australienne araisonne alors le second bateau, le Lafayette, avant son entrée à Sydney. On connaît la suite.
 

Une affaire marquante

Ce qui fait écrire aux douanes françaises que «la très bonne qualité des relations développées par la douane de Calédonie avec les administrations partenaires de la zone et la grande réactivité du réseau de renseignement dans le Pacifique a été primordiale dans la réussite de cette opération». Et que les dounaiers de Calédonie signent «la plus belle affaire réalisée à l'étranger sur l'information de la douane française sur de la métamphétamine depuis 2011».
Les Outre-mer en continu
Accéder au live