Un cas de variole du singe détecté en Nouvelle-Calédonie

santé
Médipôle panneaux Covid
Affichage au Médipôle. ©Caroline Moureaux / NC la 1ere
Un premier cas de variole du singe a été détecté par le Médipôle, en Nouvelle Calédonie. Une mise en garde de la DASS a été adressée dans une note au personnel hospitalier.

Un premier cas de variole du singe est avéré en Nouvelle-Calédonie. Une mise en garde de la Direction des affaires sanitaires et sociales (DASS) a été faite dans une note au personnel hospitalier du Médipôle, à Dumbéa.

Toutefois, le Centre hospitalier territorial (CHT) se veut rassurant. Les infectiologues de l’hôpital ne sont pas inquiets quant à un risque d’épidémie.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la transmission peut se faire par contact physique étroit. Toutes les réponses à vos questions se trouvent sur cette page. Santé publique France fait le point sur l'évolution des cas en France et dans le Monde ici. L'agence nationale de santé publique parle d'une transmission par contact direct avec les lésions cutanées ou les muqueuses d'une personnes malade, ainsi que par des gouttelettes (salive, éternuements, postillons, etc.)

Un virus extrêmement rare

Quant aux cas graves, ils sont extrêmement rares et touchent que les nouveaux-nés, les enfants et les personnes immunodéprimées. Une conférence de presse est prévue, mercredi 13 juillet.