Un homme condamné à 8 mois de prison avec sursis pour des propos haineux sur les réseaux sociaux

justice
Justice Tribunal correctionnel Nouméa
©Natacha Lassauce-Cognard / Ncla1ere
Il avait posté un message sur Facebook incitant à tuer un couple ayant fait un recours contre leur quarantaine à l'hôtel au mois d'août. Le parquet de Nouméa annonce ce mardi 12 octobre que cet homme de 54 ans a été condamné à huit mois de prison avec sursis.

C'est un nouveau chapitre dans la lutte contre les messages haineux sur les réseaux sociaux. Une haine exacerbée dans un contexte de crise sanitaire. Un homme de 54 ans a été condamné ce mardi 12 octobre pour "provocation publique et directe non suivie d’effet à commettre un crime ou un délit", explique le parquet de Nouméa dans un communiqué.

Connu de la justice pour des "faits anciens", l'homme avait reconnu lors de sa garde à vue "avoir posté un message sur le réseau social Facebook entre le 13 août et le 17 septembre 2021 incitant à tuer un homme et sa compagne qui avaient exercé un recours à l’encontre de la mesure de quarantaine en hôtel."

 

Autres affaires à venir

S'il a reconnu également regretté ses actes, il a également expliqué que ce message avait été rédigé "dans un contexte de colère par rapport aux risques sanitaires, sans avoir eu l’intention de passer à l’acte". Il est précisé que cet homme ne connaissait pas le couple qui avait effectué ce recours.

Toujours selon le parquet d'autres affaires sont à prévoir.  "Les investigations des enquêteurs se poursuivent afin d’identifier et d’interpeller d’autres mis en cause à l’origine de messages de menaces de mort visant les mêmes victimes".