Un tremblement de terre ressenti ce matin en Calédonie

environnement
Le tremblement de terre a été enregistré à 8h04 lundi 15 août.
Le tremblement de terre a été enregistré à 8h04 lundi 15 août. ©USGS
La journée a commencé avec un séisme, ce lundi matin férié, en Nouvelle-Calédonie. Du moins un épisode ressenti en particulier peu après 8 heures. "De nombreux séismes sous-marins sont actuellement constatés dans la zone allant des Kermadec au sud des îles Loyauté", explique la Sécurité civile. Pas d'alerte au tsunami.

Peu après 8 heures ce lundi matin, de nombreux Calédoniens ont senti le sol nettement bouger sous leurs pieds. Sur les réseaux sociaux, des internautes écrivent l'avoir ressenti à Nouméa, Dumbéa, Païta, le Mont-Dore, Yaté, Koné, Boulouparis. Direction le site séisme.nc pour en avoir le cœur net : un tremblement de terre évalué à une puissance de 6,1 sur l’échelle de Richter est signalé par le réseau IRD à 8h04, heure locale, dans le Sud des Loyauté, à une profondeur d’une centaine de kilomètres. L’Institut d'études géologiques des États-Unis mentionne quant à lui une magnitude de 6.2 et une profondeur d’environ 80 km. L’origine de ces secousses serait située à environ 300 km à l’Est de Maré.

Le tremblement de terre a été enregistré à 8h04 lundi 15 août.
Le tremblement de terre vu par le réseau sismologique de Nouvelle-Calédonie. ©Seisme.nc

"Nombreux séismes sous-marins"

Puis c'est un communiqué de la Sécurité civile qui précise le contexte peu avant 9 heures : "De nombreux séismes sous-marins sont actuellement constatés dans la zone allant des Kermadec au sud des îles Loyauté", explique la DSCGR. "Malgré quelques ressentis sur Yaté et dans les îles Loyauté (sic!), les dernières secousses ne représentent pas de danger pour la population et aucune vague de tsunami n'est à craindre." En ajoutant : "La sécurité civile reste en veille permanente et surveille de près l'activité sismique dans la région." Précisons que l'activité sismique est par ailleurs forte au Vanuatu, comme les relevés l'attestent ce matin encore.