Une coupure d’électricité sur la Grande Terre

consommation
ENERCAL
Image d'illustration ©NC la 1ere
Un incident s’est produit ce mercredi matin sur un poste Enercal, entraînant des coupures d’électricité pour des milliers d’abonnés de Nouvelle-Calédonie. Le courant est progressivement rétabli.

Mise à Jour 11 h 10

L’incident s’est produit à 8 h 45 ce mercredi 27 avril sur le poste de transit Enercal 150 kV de Ducos. 

Une coupure accidentelle qui a entraîné des pertes de courant du Sud au Nord, sur la quasi-totalité du pays. On signale ainsi des coupures à Yaté, le Mont-Dore, Nouméa, Dumbéa, Boulouparis, La Foa, Bourail, Thio, Koné, Houaïlou, Ponérihouen, ou encore Poindimié. 

EEC annonce de son côté que 42 000 de ses clients sont touchés dans l’agglomération. 

Les équipes d’Enercal se sont immédiatement mises au travail pour rétablir la distribution.  "Les équipes d’Enercal ont progressivement rétabli le fonctionnement du réseau de transport de façon a réalimenter les communes à partir de 9h. L’ensemble des communes était de nouveau alimenté à 10h23" indique Enercal dans un communiqué, même si quelques clients peuvent encore devoir patienter. 
La société rappelle le poste de Ducos est un point clé du réseau de transport de la Grande Terre qui achemine l’électricité des unités de production aux portes des communes.
"Depuis mi 2021 et jusqu’à début 2023, des équipes d’Enercal et du Centre d’Ingénierie Système Transport d’EDF interviennent sur ce poste pour l’adapter et rendre possible la transition énergétique du territoire" poursuit la société qui n'a pas pour l'heure identifié la cause de l'incident.

Mise à jour 11 h 25

Des conséquences en chaîne

Cette coupure d’électricité a entraîné des conséquences partout dans le pays. Avec notamment pour certain des coupures de 4G ou encore des pompes à essence qui ne fonctionnaient plus. Impossible également dans certaines stations de payer par carte bancaire, les terminaux n’étant plus alimentés. Les automobilistes, de leur côté, ont dû être particulièrement prudents sur certains secteurs, à cause des feux tricolores qui ont été coupés.
Et si les structures les plus stratégiques du pays ont pu compter sur des générateurs, les agents de certaines banques n’avaient plus accès à leurs ordinateurs.
Plus rassurant en revanche, pas d’inquiétude du côté du Médipole. Les systèmes de secours ont bien pris le relais ; ils sont capables d’alimenter les services sur plusieurs jours confirment les services techniques.
Les particuliers n’ont pas été épargnés. Certaines personnes se sont retrouvées bloquées chez elles à cause d’un portail électrique fermé par exemple.
Reste maintenant à savoir quelles seraient les conséquences si cette coupure avait duré plus longtemps. Un évènement qui pose question en tout cas, sur notre capacité à encaisser ce genre d’évènement inattendu.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Karine Arroyo et Thomas Douchy :

©nouvellecaledonie