Une exposition pour faire se rencontrer le passé et le présent

art
CCT 3
©Charlotte Mannevy / Ncla1ere

Pendant plusieurs mois, des artistes plasticiennes et quatre archéologues ont travaillé ensemble. Le résultat est une exposition, baptisée « Art Ikeo », qui se déroule au Centre culturel Tjibaou.

Quand des poteries millénaires rencontrent une artiste joaillère, la terre devient métal, sur des bijoux résolument modernes. Fany Edwin, artiste, a travaillé avec l’archéologue Louis Lagarde, notamment sur les cairns calédoniens. « On croit savoir ce qu’est l’archéologie en Calédonie puisqu’on y vit. Mais là, de manière plus spécifique et plus approfondie, on a eu cette chance de pouvoir collaborer avec les archéologues et d’apprendre énormément de choses ». 

CCT 1
©Charlotte Mannevy / Ncla1ere

Passé et présent

Pour l’archéologue Louis Lagarde, l’exercice permet également à la science du passé d’interroger le présent. 

« Dans cette création artistique, nous on a pu à la fois la nourrir avant et ensuite après, apporter notre regard dessus. Parce que finalement ce sont des objets fabriqués, c’est un peu ce qu’on étudie majoritairement. La science de l’objet fabriqué, c’est l’archéologie », poursuit le spécialiste.

CCT 2
©Charlotte Mannevy / Ncla1ere

 

Journées de l'archéologie

Un dialogue entre scientifiques et artistes, entre présent et passé engagé il y a trois ans par la province Sud précise Petelo Sao, président de la commission culture de la province. « C’est l’occasion de montrer aussi qu’il y a des connexions entre le passé et le monde d’aujourd’hui. Les archéologues, ce ne sont pas des scientifiques enfermés dans leur science mais ils sont aussi contemporains. Les artistes peuvent justement donner une interrogation et une ouverture sur ces vestiges du passé ».

Une rencontre entre deux mondes visible jusqu’au 9 mai prochain au centre culturel Tjibaou.

Le reportage de Charlotte Mannevy et Ondine Moyatea à retrouver dans votre JT à 19h30.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live