nouvelle calédonie
info locale

Vale : où en est le projet Lucy ?

nickel
Projet Lucy Vale
Une esquisse du projet Lucy. ©Vale
Ce projet de traitement et de stockage des résidus à sec de l’usine de Vale a été autorisé par la Province Sud en fin d’année dernière. 
Jeudi, le comité d'information, de concertation et de surveillance de l'usine du sud, s'est réuni. Il a fait le point sur la question de la valorisation des cendres.
Le projet Lucy de stockage des résidus de l’usine du sud est suivi de près par la Province Sud.
Pour rappel à  Vale, le traitement du minerai produit de 4 à 5 millions de tonnes de résidus humides tous les ans.
Des déchets qui sont actuellement pompés vers le parc à résidus de la Kwé Ouest.
Ce dispositif Lucy prolongerait la vie de l’usine de 20 ans.
 
Si le Conseil d’Administration de Vale donne son feu vert pour le projet, les travaux de construction démarreront dès le 1er trimestre 2019.  
La Province Sud entend imposer à l’industriel plusieurs mesures contraignantes pour l’obliger à surveiller de près les impacts environnementaux.
Le président de la Province Sud Philippe Michel, au micro de Clarisse Watué

La valorisation des cendres

La province sud compte valoriser les cendres produites par la centrale électrique de Prony Energies.  Actuellement 30 000 tonnes sont produites par an et sont enfouies à l’ISD de Gadji.
La Province Sud dresse également un bilan satisfaisant du fonctionnement de la centrale. L’institution provinciale note une augmentation de la production d’électricité de 20% et une baisse de la consommation de charbon. La quantité de cendre diminue aussi. Mais elle reste problématique. D’où cette décision de revaloriser ces déchets.
Les précisions de Philippe Michel, président de la Province Sud

 
Le reportage d’Erik Dufour et Carawiane Carawiane 
©nouvellecaledonie
Publicité