publicité

Vale NC : un nouveau pacte d’actionnaires et des dettes effacées

Le nouveau pacte d’actionnaires entre Vale Canada et la SPMSC (la Société de participation minière du Sud Calédonien) a été ratifié à la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris. Il prévoit notamment d’effacer une ardoise de près d’un milliard d’euros.

Mark Travers (Vale Canada) et Michel Lasnier (SPMSC) signent le pacte d'actionnaires. © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Mark Travers (Vale Canada) et Michel Lasnier (SPMSC) signent le pacte d'actionnaires.
  • Caroline Moureaux avec Alain Jeannin
  • Publié le
L’annonce avait déjà été faite en début de mois, la signature officielle est intervenue ce lundi à Paris. A travers ce nouveau pacte d’actionnaires, Vale Canada efface près d’un milliard d’euros de dettes. Tout d’abord, une dette de 737 millions d’euros (près de 88 milliards CFP) de Vale NC. Ensuite, 225 millions d’euros (27 milliards CFP) que devait la SPMSC à son partenaire. La SPMSC qui regroupe les trois provinces, représente la participation calédonienne à Vale NC. Le pacte d’actionnaires nouvelle version avait été validé le 12 avril dernier par la Province Sud en séance. 

Vale Canada Limited (VCL) fait un effort considérable pour permettre à l’usine du Sud de poursuivre son développement et de se tourner vers l’avenir, notamment pour répondre aux besoins de la transition énergétique. En ligne de mire, la production de nickel et de cobalt pour le marché émergent des batteries des véhicules électriques qui prend de l’ampleur. L’autre grand chantier de Vale NC est le projet Lucy pour le stockage des résidus de l’usine du Sud. 
© Alain Jeannin
© Alain Jeannin

« Un jour heureux »

Avec ce nouveau pacte d’actionnaires, la situation de Vale NC est stabilisée. Antonin Beurrier, le président de la société, s’en félicite : « une des fondations essentielles est d’avoir une relation entre actionnaires stabilisée ». 
 

« Des relations apaisées »

Pour Michel Lasnier le président de la SPMSC, cette nouvelle donne est en fait un « juste retour des choses [aux] accords initiaux ».  
 

« Un énorme effort »

« C’est un énorme effort autant financier qu’au niveau des gens pour vraiment consolider l’histoire de Vale NC pour en faire un succès » estime de son côté Mark Travers le président de Vale Canada. « Nous avons plusieurs projets en cours pour en faire une opération durable et c’est aussi très important de signer un tel document aujourd’hui pour être sûr que la Nouvelle-Calédonie via la SPMNC participe au succès futur. » 
La perspective d’une fermeture de l’usine du Sud, régulièrement évoquée depuis deux ans, paraît désormais définitivement enterrée.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play