Vale veut rassurer sur la sécurité du barrage KO2

nickel
Vale veut rassurer sur la sécurité du barrage KO2
©Nicolas Fasquel/NC La 1ère

Opération de communication ou volonté de transparence ? Face à l'inquiétude d'une partie de la population, Vale NC a ouvert, ce vendredi, les portes de son site industriel et proposé notamment une visite du barrage de résidus de l’usine, dont il garantit le suivi permanent.

L’industriel le martèle : la conception et la construction du barrage KO2 sont très différentes du barrage brésilien de Brumadinho, dont la rupture avait fait plus de 270 morts et disparus en 2019. « Notre barrage est construit selon la méthode dite « descendante », c’est-à-dire qu’il a été développé vers l’aval, précise Claire Vaguener, responsable du pôle géosciences de Vale NC. Il repose entièrement sur les sols de fondation, alors que le barrage au Brésil reposait sur les résidus qui sont meubles, pas stables. »

Le reportage d’Erik Dufour et Nicolas Fasquel

En attendant Lucy...

Un barrage surveillé comme le lait sur le feu. C’est le message qu’essaie de faire passer la direction de Vale NC, en ouvrant le site, ce vendredi, aux médias. Au total, ce sont 230 instruments de mesure qui le surveillent
Le stockage de résidus va se poursuivre jusqu’en 2023. Ensuite, le projet Lucy prendra le relai dans une zone attenante.

Après les travaux de terrassement et l’installation d’un réseau de drainage, les latérites séchées seront stockées dans un nouvel espace, en aval du barrage. L’acide contenu dans les résidus sera neutralisé par de la chaux et les liquides seront retraités à l’usine avant le rejet en mer. 

Vale veut rassurer sur la sécurité du barrage KO2
C'est dans cette zone, en aval du barrage, que seront stockés les résidus secs de Lucy. © Nicolas Fasquel/NC La 1ère

Des résidus incontournables

Si le barrage KO2 et les résidus contenus dans le bassin sont voués à rester sur site ad vitam aeternam, « le projet Lucy permet de donner de la longévité au projet de Vale NC, parce qu’une fois que le barrage est plein, on n’a plus de zone de stockage des résidus et les résidus sont incontournables », indique Maureen Brésil, directrice des services techniques.
Vale NC veut convaincre sur la sécurisation de son ouvrage et sur sa capacité à enclencher les travaux du colossal projet Lucy dès le retour à la normale du complexe. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live