Viandes et pommes de terres : l'OCEF garantit les stocks locaux

agriculture
viandes et pommes de terres OCEF
©N.F
Le combo steack-frites est assuré pour la Nouvelle-Calédonie. Le territoire ne manque ni de viandes, ni de pommes de terre pour les mois à venir. En revanche, rien n'est moins sûr pour la fin d'année. 
Une chambre froide avec 289 tonnes de viande importée, l'équivalent de six semaines de consommation. Un stock stratégique, régulièrement mis à jour par l'OCEF. C'est surtout la production locale qui fait la différence; elle représente 60% de la viande consommée en Nouvelle-Calédonie.

"Le fonctionnement actuel de l'OCEF permet de garantir à la population, un approvisionnement normal. La production locale est là et répond présente. Notre établissement traite tous les animaux qui sont proposés et je ne vois aucune raison de s'inquiéter pour les approvisionnements" explique Frédéric Espinoza, directeur de l'OCEF. 


L'import est plus cher

viande importée nz
©Nicolas Fasquel

"Nos fournisseurs étrangers, qui complètent la production locale, n'ont aucun souci en ce moment. Les seuls problèmes que l'on pourrait se poser ce sont des problèmes d'ordre logistique, avec des bateaux en retard" indique le directeur de l'OCEF.

Petit bémol sur les prix de l'import : les prix d'Australie et de Nouvelle-Zélande sont plus chers depuis l'épidémie de peste porcine qui a décimé les élevages chinois.
pommes de terre ocef
©N.F
 

Toujours plus de patates


Côté frites, aucun souci. Les stocks sont importants : 723 tonnes de pommes de terre, soit presque quatre mois de consommation.
 

On a encore plus de 700 tonnes dans nos frigos qui sont sur les stations de La Foa, Bourail et Nouméa donc on a plusieurs mois d'avance. On va récolter à nouveau des pommes de terre fraîches au mois d'Août-Septembre et ça permettra de refaire le stock   - Adeline Cretin, directrice section pommes de terre


L'OCEF a mis les bouchées doubles; la totalité de ses effectifs est mobilisée. Au total, 140 personnes garantissent actuellement l'incontournable steack-frites des Calédoniens.

Le reportage d'Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel. 
©nouvellecaledonie