L'Etat poursuit la lutte contre la délinquance

sécurité
julien pailhere
©NC la 1ere

Julien Pailhère, le directeur de cabinet du haut-commissariat de Nouvelle-Calédonie était invité au journal télévisé, hier soir. L'occasion de revenir sur ce sordide meurtre perpétré à Païta, et de faire le point sur les forces en présence sur le terrain, pour juguler la délinquance.

" L'heure est à l'émotion, parce que voir mourir un jeune sous des coups de couteau à 15 ans, cela ne peut réjouir personne".

Le directeur de cabinet du haussaire, Julien Pailhère a d'abord tenu à saluer la mémoire de cet adolescent avant de détailler l'atmosphère générale, pendant ce confinement.

On peut constater sur les 3 semaines que les faits de délinquance sont en baisse en général, notamment ce qu'on appelle les atteintes aux biens, les cambriolages et les vols de voitures

Julien Pailhère directeur de cabinet du haussaire

Statu quo, en revanche, sur les violences physiques, qu'elles soient intra-familiales ou extra-familiales, d'où la nécéssité de ne pas relâcher la garde.

Global respect des règles

"On a eu un taux de verbalisation, aux alentours de 3 % des contrôles, ce qui est satisfaisant".

Selon le directeur de cabinet, l'arrêté sur la restriction de vente d'alcool a eu des effets très vertueux. Un arrêté pris en raison des troubles à l'ordre public clairement identifiés.

Bilan satisfaisant

On a constaté une baisse du nombre d'appels de 20%, une baisse d'interventions de 25%, et le nombre d'interventions sur personnes alcoolisées diminués d'un tiers.

Julien Pailhère

 

détail des forces de l'ordre

Environ 880 gendarmes et 540 policiers sont sur le terrain. Il faut ajouter la police municipale et les gardes champêtres pour appuyer les forces de l'Etat.

Des renforts sont arrivés il y a quelques semaines, des moyens d'intervention et d'investigation, pour les faits constatés à Vale et sur la route provinciale.

Julien pailhère

 

Un entretien complet que vous pouvez retrouver en replay sur NC la première.