Violences en milieu scolaire : le ras-le-bol des enseignants de Petro Attiti

éducation
lycée pétro attiti
Les enseignants ont exercé leur droit de retrait ce lundi matin au Lycée Petro Attiti. ©1ère
Après le coup de couteau reçu dans la cuisse par un enseignant du lycée professionnel Petro Attiti, les syndicats enseignants regroupés en intersyndicale se mobilisent pour dénoncer un climat de violence grandissant. Un préavis de grève ou de débrayage pour lundi prochain a été déposé. 
Insultes, caillassages, coup de boule, attouchements d’un élève sur une enseignante… depuis le début de l’année, les incivilités au lycée Petro Attiti ont été nombreuses. Le coup de couteau reçu par un enseignant, vendredi, dans ce même établissement, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ce contexte de violence concerne l’ensemble des établissements scolaires, d’enseignement professionnel, mais aussi général.

La CFE-CGC, la fédération des fonctionnaires-enseignement, FO, la FSU et l’USTKE regroupés en intersyndicale appellent lundi prochain, tous les établissements d’enseignement professionnel à un débrayage de 55 minutes ou à une journée de grève. Et dénoncent le climat d’insécurité dont est victime la communauté éducative. Un climat d’insécurité sous une chape de plomb, affirment-ils.

Ecoutez Jean-Louis Carriconde, le secrétaire général de la FSU
Au-delà d’alerter l’opinion sur un climat délétère au sein des établissements scolaires, l’objectif de l’action de l’intersyndicale enseignante, c’est l’obtention de moyens pour tenter de juguler cette violence.

Ecoutez Benoît Lamothe, le secrétaire général de la fédération des fonctionnaires enseignement
De son côté, et après une première réunion samedi, le vice-recteur Jean-Charles Ringard-Flament a rencontré ce lundi midi la communauté éducative de Petro Attiti. La réunion entre les deux parties a duré 45 minutes.

Ecoutez le vice-recteur, Jean-Charles Ringard-Flament
Une sécurisation accrue des abords de l’établissement en lien avec la police, un renforcement du clôturage et du gardiennage hors-temps scolaire, font aussi partie des propositions du vice-recteur. Du côté des enseignants de Petro Attiti, on s’oriente vers une journée de grève, lundi prochain.



Les Outre-mer en continu
Accéder au live