publicité

Visite historique du Premier ministre australien au Vanuatu et à Fidji

Scott Morrison est attendu aujourd'hui et demain à Port-Vila, puis vendredi à Fidji, pour des visites bilatérales inédites. Le Premier ministre australien entend réaffirmer l'influence de Canberra dans la région face à une Chine de plus en plus présente. 

Scott Morrison au sommet de l'Apec en novembre 2018, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. © Twitter
© Twitter Scott Morrison au sommet de l'Apec en novembre 2018, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
  • AFP avec ABC News, Radio New Zealand et F.T.
  • Publié le
Ce mercredi, Scott Morrison sera le premier chef de gouvernement australien à se rendre au Vanuatu depuis Bob Hawke en 1990 - c’était pour un sommet du Forum des îles du Pacifique. Vendredi, il deviendra aussi le premier à réaliser une visite bilatérale à Fidji, pourtant la quatrième économie de la région. Une étape d'ores et déjà qualifiée d'historique par son homologue fidjien Frank Bainimarama.
 
 

Principal partenaire commercial et donateur

Cette tournée dans le Pacifique sera principalement consacrée «à nos partenariats en terme de sécurité, d'économie et de culture», a expliqué Anne Ruston, ministre délégué au développement international et au développement du Pacifique. L'Australie s'avère, de loin, le principal partenaire commercial des pays de la région. Elle leur fournit quatre fois plus d'aide que le deuxième donateur, la Nouvelle-Zélande. 
 

Milliards de dollars injectés par Pékin

Mais cette influence diminue alors même que celle de la Chine augmente. Pékin a déjà injecté des milliards de dollars en prêts destinés à financer des projets d'infrastructure dans plusieurs états insulaires. Face à cette montée en puissance, le gouvernement Morrison multiplie les efforts pour conserver le rôle que l'Australie a joué historiquement dans la région.
  

Diplomatie, économie et sécurité

Son Premier ministre s'est engagé à déployer davantage de diplomates en Océanie, à augmenter ses investissements et les partenariats en terme de sécurité, ou encore à créer une base militaire en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Pour Jenny Hayward-Jones, de l'Institut Lowy, il y a un «sentiment de panique à Canberra, où on craint que l'influence grandissante de la Chine menace désormais les intérêts australiens»
 

Brûlant sujet du gaz à effet de serre

Plusieurs pays océaniens reprochent en outre l’inertie de leur immense voisin face au changement climatique, alors que leurs archipels sont gravement menacés par la montée des eaux. En raison de sa consommation de charbon et de sa population restreinte, l'Australie est un des pays au monde qui génèrent le plus de gaz à effet de serre par habitant. Or Scott Morrison, qui va au devant d'élections législatives compliquées en mai, a renoncé en septembre à faire inscrire dans la loi les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play