Un voilier calédonien entre illégalement aux Salomon : l’opposition demande une enquête

coronavirus
Honiara. Salomon
Honiara, la capitale ©CC/Jenny Scott
Trois personnes sont ainsi entrées dans le pays avant d’être placées en quatorzaine. Les bateaux sont pourtant interdits depuis le début de la crise du coronavirus. 
L’affaire fait grand bruit aux Salomon. Un voilier en provenance de Nouvelle-Calédonie a fait son entrée vendredi dans le Yacht club de Point Cruz, à Honiara. Or, depuis le début de la crise du coronavirus, les plaisanciers sont interdits d’entrée dans l’archipel. 
Les trois occupants du voilier, signalés aux autorités, ont été consignés à bord par la police avant d’être placés en quarantaine pour quatorze jours. Ils ont également été envoyés à l’hôpital pour y subir des tests de dépistage du Covid-19 qui se sont révélés négatifs.   

Des failles dans le dispositif

Le leader de l’opposition, Matthew Wake, a appelé le premier ministre à enquêter sur l’incident qui, même s'il a été bien géré, met en évidence des failles dans le dispositif de surveillance. Il demande que les responsables de la « gaffe » rendent des comptes. 
Le gouvernement de son côté à conseillé aux personnes présentes aux yacht club vendredi de ne pas paniquer mais de s’auto-surveiller pour d’éventuels symptômes. Rappelons que les Salomon n’ont enregistré aucun cas de Covid-19.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live