nouvelle calédonie
info locale

Washetine, Paiman et André aux Global Games

sportncla1ère
Thierry Washetine entraîne Mickaël Paiman depuis novembre dernier.
Thierry Washetine entraîne Mickaël Paiman depuis novembre dernier. ©C.Favennec
Les deux athlètes et la nageuse du territoire font partie des 1000 sportifs déficients intellectuels qualifiés. La compétition équivalente aux Jeux paralympiques pour le sport adapté débute samedi à Brisbane. Focus sur leur préparation. 

Des lanceurs étroitement liés


50 nations différentes seront représentées aux "Global Games" du 12 au 19 octobre prochain en Australie. Au sein de l'équipe de France, ils seront trois Calédoniens à participer. Du côté de Magenta, ce sont les lanceurs Thierry Washetine et Mickaël Païman qui sont concernés. Le premier est multiple champion de France, d’Europe et du monde de javelot. Il a déjà connu deux fois ces Jeux mondiaux. Le second, après avoir pratiqué avec succès la natation et obtenu le bronze aux championnats de France l'an passé sur 100m dos, s'est mis au javelot, au disque et au poids. Si leurs expériences sont différentes, ils partagent la même réalité. Depuis le mois de novembre dernier, à la demande du président de la fédération française, Thierry a pris sous son aile Mickaël, trisomique, et lui apporte ses conseils techniques. Une aide précieuse, et reconnue.
 

" Je l'appelle "coach Wash". Il a un très bon oeil. Il m'avait recommandé d'avoir un geste plus perpendiculaire, en levant le coude au lancer de disque, et sur la séance d'entraînement qui a suivi, j'ai gagné 2-3 mètres " Florian Geffrouais, décathlonien valide

 
Mickaël Paiman au lancer de disque sous le regard bienveillant de Thierry Washetine.
Mickaël Paiman au lancer de disque sous le regard bienveillant de Thierry Washetine. ©Christian Favennec

La mère de Mickaël, éducatrice spécialisée et diplômée en accompagnement de sportifs déficients intellectuels, est elle aussi convaincue. Celle qui entraîne son fils en soutien de Thierry a encouragé la collaboration.
 

" C'est important de bien connaître le handicap et les personnes pour pouvoir travailler vraiment sur les détails qui peuvent bloquer. Il faut veiller à l'écoute et la compréhension des consignes, la répétition des gestes, et quand il y a une erreur technique, la retravailler sans cesse ". Ghislaine Duforest, maman et co-entraîneur de Mickaël

 

Reportage (Images : Christian Favennec / montage : Alice Daumas / mixage : Robin Gorget)
©nouvellecaledonie


Delphine André, un investissement sans faille

 
Delphine André enchaîne entre 12 et 18kms de longueurs par semaine au CNC.
Delphine André enchaîne entre 12 et 18kms de longueurs par semaine au CNC. ©C.Favennec

De l'ambition, Delphine André n'en manquera pas en Australie. La licenciée du CNC ne ménage pas ses efforts. Son programme d’entraînement en témoigne. Elle accumule entre 12 et 18 kilomètres de longueurs par semaine, lors de séances quotidiennes d'une heure et demi maximum :
 

" On a beaucoup travaillé sur le 4 nages, en s'orientant sur le changement de rythme, de vitesse. Elle sera engagée aux Global Games sur 50 et 100 papillon, et le 400 4 nages. Juste avant le départ, on a insisté sur le positionnement, les coulées, les sorties de coulées, les reprises de nage, et l'attaque du mur et des virages (...) C'est de l'investissement, une athlète qui nage tous les jours, deux fois par jour quand c'est férié ou lors des vacances, sans rechigner à la tâche.
C'est un plaisir parce qu'elle est toujours demandeuse de travailler plus. Et si elle très forte en compétition locale, elle fait toujours mieux à l'international " Vivien Chaillet, entraîneur de Delphine André au CNC

 
Vivien Chaillet et Delphine André au CNC
Vivien Chaillet et Delphine André au CNC ©C.Favennec
 
Delphine André, c'est 5 médailles d'or et 3 records de France aux derniers championnats de France sport adapté.
Delphine André, c'est 5 médailles d'or et 3 records de France aux derniers championnats de France sport adapté. ©P.Andre

En juillet dernier à Villejuif en métropole, elle a impressionné aux championnats de France sport adapté en glanant huit médailles dont cinq en or sur 50 et 100 papillon, 50 et 100 dos, et 100 nage libre. En prime, trois records de France. Un bilan national plus que prometteur avant de se frotter au niveau mondial. 
Publicité