publicité

Législatives : la vieille garde revient au premier plan

En Polynésie, alors que les candidatures aux législatives se sont multipliées, seuls les 2 partis historiques se retrouvent au second tour.

  • Maité KODA, William Kromwel
  • Publié le , mis à jour le
Ils étaient quarante-cinq a briguer un siège à l’Assemblée nationale. Quarante-cinq candidats, trop pour les électeurs de Polynésiens qui se sentent un peu dépassés par la profusion. Ces candidats avaient pourtant une carte à jouer, tant le rejet des Polynésiens envers leur classe politique est fort, dans un territoire miné par une instabilité politique chronique.

Et pourtant, le verdict du 1er tour est tombé : il est sans appel. Dans les trois circonscriptions, ce sont les formations historiques qui s’affronteront en duel le 16 juin.

Dans deux circonscriptions, c’est même le parti de l’ancien homme fort du Fenua, Gaston Flosse qui est en ballotage favorable, face aux candidats soutenus par son adversaire de toujours Oscar Temaru. A 80 ans, Gaston Flosse pourrait bien effectuer un retour gagnant ce samedi

Dans la 3ème circonscription, c’est le candidat du président indépendantiste qui s’est le mieux qualifié.

L’explication tient en un seul mot : l’abstention ! A peine 1 électeur sur 2 a voté lors de ce premier tour… et ce sont évidemment les formations les mieux implantées qui ont le plus facilement mobilisé leurs partisans

Sur le même thème

  • politique

    Tensions au sein du Tapura

    "Il y a eu un problème de communication", admet Maina Sage. La députée Tapura qui siège à l'Assemblée nationale a fait part, jeudi 11 avril, de son mécontentement quant aux réactions du Tapura et de son leader sur la réforme statutaire et, surtout, les élections européennes. Explications.

  • politique

    Assemblée de Polynésie : Fritch face aux élus

    Ce jeudi 11 avril, Edouard Fritch a dressé le bilan du Pays depuis les dernières élections territoriales. Un discours prononcé, ce jeudi 11 avril, à l'ouverture de la session administrative de l'Assemblée.

     

  • politique

    Statut de la Polynésie : le texte sur le fait nucléaire modifié

    L'Assemblée nationale a voté le texte pour la réforme du statut de la Polynésie. Si les partages de compétences, les sécurisations juridiques sont passées à l'unanimité, l'article 1er sur la dette nucléaire a donné lieu une bataille sémantique sur la "contribution" des Polynésiens.

     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play