polynésie
info locale

Oscar Temaru n’a jamais dit que la Chine soutenait sa démarche de réinscription. En tout cas, pas en ces termes.

politique
chine
©DR
C’est ce qu’écrit le président du Pays dans un communiqué envoyé ce jour par la présidence
‘’Interrogé pendant le congrès du Tavini Huiraatira, ce samedi 2 février, j’ai exposé ma vision des luttes d’influences opposant notamment les deux super-puissances que sont la Chine et les USA dans notre région. J’ai également commenté le mode de coopération et d’aide de la Chine envers nos cousins du Pacifique. J’ai enfin, puisque la question de fond était le degré de certitude que la réinscription soit votée, indiqué qu’à l’issue de toutes les rencontres effectuées depuis deux ans, j’ai aujourd’hui la certitude que la majorité des Pays de l’ONU voteront « pour ». Partant de là, certains ont voulu tirer des traits entre ces points, et ont conclu que la Chine soutenait notre démarche de réinscription. C’est là leur responsabilité. Ce n’est en tout cas pas ce que j’ai dit’’Dans un autre communiqué, à l’entête de l’UPLD cette fois, le président Temaru se dit optimiste quant aux éventuels futurs accords de Maohi Nui. Des accords qui seront, ‘’décidés par le Pays en concertation avec l’Etat et suivis par l’ONU’’. ‘’La réinscription n’est pas l’indépendance’’, rappelle encore l’UPLD qui explique qu’elle est une marche pour justement arriver à ce que le président Temaru appelle les accords de Maohi Nui.
Publicité