polynésie
info locale

Elections territoriales en Polynésie française mode d'emploi

élections territoriales
657 candidats en lice pour 57 sièges
191 682 électeurs sont attendus dimanche 21 avril et 5 mai dans les 233 bureaux de vote de Polynésie française pour élire pour 5 ans les 57 conseillers territoriaux de la future Assemblée de Polynésie. Neuf listes de 73 candidats respectant la parité hommes / femmes se présentent à cette élection.
La circonscription unique de Polynésie est divisée en huit sections, trois pour l’archipel le plus peuplé des Îles du vent (139 375 inscrits – 37 sièges à pourvoir) , deux pour l’archipel le plus vaste des Tuamotu – Gambier (13 211 inscrits – 6 sièges à pourvoir), et une pour les trois autres archipels des Îles Sous Le Vent (26 661 inscrits – 8 sièges à pourvoir), des Marquises (7 069 inscrits – 3 sièges à pourvoir) et des Australes (5 366 inscrits – 3 sièges à pourvoir).
 
A l’issue du 1er tour si une liste recueille la majorité absolue des suffrages exprimés (50% des voix + 1 voix) une prime majoritaire de 19 sièges lui est attribuée : 12 aux IDV, 3 aux ISLV, 2 aux Tuamotu – Gambier, 1 aux Marquises et 1 aux Australes. Les 38 sièges restants sont alors répartis au sein de  chaque section à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre les listes ayant obtenu au moins 5% des voix sur l’ensemble de la circonscription unique.
 
Si aucune liste n’a obtenu la majorité absolue au 1er tour, seules les listes ayant obtenu au moins 12,5% des voix peuvent participer au second tour.
 
Les candidats des listes ayant obtenu au moins 5% des voix au 1er tour ont la possibilité de rejoindre les listes qualifiées. L’intitulé des listes ainsi panachées et l’ordre de présentation des candidats peuvent alors être modifiés.
 
A l’issue du second tour la liste ayant obtenu globalement le plus grand nombre de voix se voit attribuer une prime majoritaire de 19 sièges répartis entre les différentes sections.
Les 38 sièges restants sont répartis dans chaque section à la proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés.
 
Les bureaux de vote seront ouverts de 08h00 à 19h00. 

Dans les communes de plus de 3500 habitants, les électeurs doivent présenter au moment du vote, en même temps que la carte électorale ou l’attestation d’inscription en tenant lieu, un titre permettant de justifier de leur identité.
 
Il peut s’agir notamment d’un des titres suivants :
carte nationale d'identité ; passeport ; permis de conduire ; carte d’identité d’élu local avec photographie, délivrée par le représentant de l’Etat ;  carte du combattant de couleur chamois ou tricolore ; carte d'invalidité civile ou militaire, avec photographie ; carte professionnelle de fonctionnaire de l’Etat avec photographie ; carte d'identité ou carte de circulation avec photographie délivrée par les autorités militaires; attestation de dépôt d’une demande de carte nationale d’identité ou de passeport délivrée depuis moins de trois mois par une commune et comportant une photographie d’identité du demandeur authentifiée par un cachet de la commune.
 
Dans les communes de moins de 3500 habitants, la vérification de l’identité repose sur la présentation de la carte électorale. En cas de doute, le président ou l’assesseur peut demander à l’électeur de prouver son identité par un autre moyen (carte d’identité, passeport, etc.).
 
Les procurations peuvent être établies jusqu’au jour du scrutin, auprès d’une brigade de gendarmerie ou de la Direction de la Sécurité Publique de Papeete mais il est recommandé de l’établir le plus tôt possible.
 
 
Publicité