Langues polynésiennes à l'Assemblée

politique
APF
©DR
La majorité et A ti'a Porinetia ont voté en faveur de la résolution demandant la reconnaissance des langues polynésiennes dans les institutions locales.
Une résolution qui intervient suite à l'annulation par le Conseil d'Etat, de 2 lois sur les retraites rédigées en langue tahitienne.
Le texte demande à l'Etat une modification de l'article 74 de la constitution.
Une démarche soutenue par le Tahoeraa et A Ti'a Porinetia, mais pas par l'UPLD. Le groupe indépendantiste estime que c'est  l'ONU qui doit arbitrer le débat.
La résolution a finalement été adoptée par les 46 voix du Tahoeraa et d'A tia Porinetia.
Les 11 élus de l'UPLD se sont abstenus.
Pour la représentante orange Teura Iriti, il n'y a pas de polémique à soulever.
Quant au sénateur de la république Richard Tuheiava, il a été pris à parti sur le paradoxe entre sa fonction d'élu républicain et son combat anti français. Ecoutez les

Plus d'infos ce soir dans nos journaux télévisés avec Lai Temauri et Lucille Guichet...